Vendredi 14 janvier à 9:10
Lebuteur
Vers le dénouement  de l’affaire Djebbour

Vers le dénouement  de l’affaire Djebbour

Suite à sa mise à l’écart par le président du club, Stavros Adamidis, après l’altercation qu’il a eue avec son coach à l’issue d’une séance d’entraînement, Rafik Djebbour, l’attaquant de l’AEK Athènes, avait suspecté un complot orchestré contre lui par les deux hommes, afin de le pousser à quitter le club par la petite porte.

Il avait, à cet effet, répliqué assez sèchement en réclamant à sa direction la somme de 1 420.000 euros représentant les dédommagements et autres frais impayés. L’Algérien ne s’est pas privé de déposer plainte auprès de la commission des litiges de la Fédération grecque, menaçant même ses responsables de les poursuivre devant les tribunaux s’ils s’entêtaient à ne pas lui verser ladite somme d’argent.

Cette sortie, assez inattendue de Djebbour, a beaucoup surpris la direction du club jaune et noir qui n’a pas tardé à réagir puisqu’à son tour, elle a décidé d’ester en justice le joueur, démentant au passage l’ensemble de ses propos concernant toute cette affaire. Le clash était donc inévitable et la situation devenait insoutenable entre les deux parties.

Cependant et comme nous l’avions rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, certaines personnes proches du club essayent toujours d’apaiser la tension entre le joueur et sa direction et tentent, malgré tout, de trouver une solution au problème. D’après le site spécialisé –sportday.gr-, ces mêmes personnes comptent entrer en contact avec Djebbour, afin de le convaincre de retirer sa plainte et s’asseoir à la table des négociations avec ses dirigeants. Une réunion est, à cet effet, programmée pour en finir définitivement avec cette histoire qui n’aura que trop duré.

La direction de l’AEK s’engage à lui verser 218.000 € et lui remettre sa lettre de libération
Ainsi, et toujours selon le site cité ci-dessus, la direction de l’AEK s’engagerait à verser au joueur la somme de 218.000 euros, en plus de lui remettre gratuitement sa lettre de libération, à condition qu’il retire sa plainte et renonce aussi au reste de ses arriérés. Djebbour sera presque contraint d’accepter le deal proposé par les responsables de son club, afin de ne pas perdre encore plus de temps et prendre l’énorme risque de se retrouver sans club jusqu’à la fin de cette saison.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook