Valse des entraîneurs en équipe nationale: 58 staffs depuis l’indépendance !

mercredi 18 octobre 2017 à 23:37
Source de l'article : Letempsdz.com

La folle valse des entraîneurs en Algérie n’est pas propre aux clubs. La situation est encore pire au niveau de la première sélection algérienne de football, qui vient d’avoir son 58e staff technique depuis l’indépendance, sous la conduite de Rabah Madjer, réhabilité et retiré du frigo par la nouvelle direction de la FAF.

En 55 ans d’indépendance, l’EN a eu 58 staffs, soit plus d’un staff par an. C’est inconcevable et incroyable. Cette instabilité chronique a eu bien évidemment des répercussions néfastes sur les performances de l’EN, sacrée une seule fois championne d’Afrique et qualifiée à quatre reprises seulement en Coupe du monde, alors qu’elle n’a jamais manqué de talents. Cette valse des sélectionneurs nationaux a atteint des proportions alarmantes ces dernières années. Depuis la brillante et mémorable participation au Mondial 2014 et le départ du Bosnien Vahid Halilhodzic, le onze algérien voit cinq sélectionneurs se succéder à la barre technique, en l’occurrence Christian Gourcuff, Milovan Rajevac, Georges Leekens, Lucas Alcaraz et Rabah Madjer, sans compter Nabil Neghiz qui avait assuré l’intérim après la démission de Gourcuff. Les Verts sont à leur 20e staff technique depuis l’an 2000. C’est un record mondial. Plusieurs entraîneurs ont fait des va-et vient, à leur tête les revenants Rabah Saâdane, Rabah Madjer et Meziane Ighil, et la palme revient incontestablement à Hamid Zouba qui a dirigé les Verts à 9 reprises. C’est le pompier de service le plus sollicité par les dirigeants de la FAF. Il y a même un entraîneur qui a passé 8 jours seulement à la tête de l’EN, à savoir Milovan Ciri de la défunte Yougoslavie. Celui qui a le plus duré en sélection, est Saâdane ayant cumulé en tout 64 mois, avec notamment deux qualifications au Mondial, suivi de Rachid Mekhloufi (54 mois), Vahid Halilhodzic (36 mois) et Mahieddine Khalef (35 mois). Madjer peut détrôner ce beau monde s’il perdure cette fois-ci aux commandes des Verts, lui qui a accumulé 28 mois lors de ses premiers passages à la tête d’El-Khedra qui a eu 14 sélectionneurs étrangers.

Larbi Bouazza

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
67 queries in 8,619 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5