Spécial Présidentielles 2014

Toute l'actualité en direct
Jeudi 3 décembre à 3:48
Tirage au sort de la Coupe du monde

Tirage au sort de la Coupe du monde

L’Algérie attend ses adversaires
Tout compte fait, il n’y a que la France à avoir été «dribblée» par la Fifa dans la répartition des 32 équipes qualifiées à la Coupe du monde de football dans les chapeaux qui serviront à la cérémonie du tirage au sort de la phase finale de l’épreuve qui se déroulera demain à 19h (18h heure algérienne) au Cap.

L’équipe championne du monde en 1998 et finaliste de la précédente édition s’attendait à figurer dans le premier chapeau, celui des têtes de série. Finalement, la commission d’organisation

de la Coupe du monde, dans laquelle siège le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, lui a préféré les Pays-Bas, laquelle, il faut le souligner, a été la première, en dehors de l’Afrique du Sud, qui l’était d’office, à se qualifier pour cette phase finale.

Ceci pour dire que, comme on le prévoyait, l’Algérie va se retrouver dans le 3e chapeau en compagnie des autres pays africains, hormis l’Afrique du Sud, et des trois pays sud-américains, sauf le Brésil et l’Argentine.

La répartition ouvre pas mal de perspectives aux Verts mais de là à dire qu’ils ont des chances de tomber dans une groupe facile ce serait s’avancer sur un terrain extrêmement instable. Dans une compétition comme

la Coupe du monde, le qualificatif d’équipe faible n’est plus de mise depuis très longtemps. Le souvenir d’un Zaïre qui s’écroule devant la Yougoslavie sur le score de 9 buts à 0 lors du Mondial de 1974 ou de la Hongrie qui passe 11 buts au Salvador lors de l’épreuve de 1982 ne sont plus que des épisodes qui ont peu de chances de se renouveler de nos jours.

Même les équipes africaines que l’on considérait comme des adversaires d’un niveau en dessous de la moyenne sont désormais des sélections capables de se transcender et de réaliser d’authentiques exploits.

L’une des premières équipes de notre continent à avoir fait trembler l’ordre établi avait justement été l’Algérie dont les performances lors du Mondial espagnol de 1982 sont citées comme référence.
Du reste, il avait fallu à deux grosses cylindrées européennes, la République fédérale d’Allemagne et l’Autriche, d’user de tricherie (match combiné entre les deux) pour sortir les Verts à l’issue du premier tour.

Ceci dit, l’équipe d’Algérie tombera inévitablement dans le groupe d’une tête de série qui ne sera sûrement pas l’Afrique du Sud conformément au critère qui veut que deux nations d’un même continent (hormis l’Europe) s’affrontent lors du premier tour.
A voir le chapeau 1, on se dit que l’éventualité de voir les Verts hériter des Allemands est sérieuse.

Ce serait en quelque sorte une revanche du match de 1982 comme le serait un Algérie-Brésil ou un Algérie-Espagne, remakes des confrontations de 1986.

Et s’il fallait spéculer on affirmera qu’un groupe composé de l’Algérie, du Brésil, du Mexique et du Portugal serait un challenge des plus délicats pour les Verts alors qu’une poule où on trouverait l’Algérie, l’Argentine, le Honduras et la Slovénie pourrait être considérée comme extrêmement jouable.

Par Ahmed Achour

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook