Le coach belge pourrait être le futur entraîneur des Verts: Le gros sacrifice de Marc Wilmots !

lundi 24 octobre 2016 à 15:14
Source de l'article : Latribunedz.com

Il faudrait croire que la FAF est allée à la bonne école et ne fait en réalité que calquer ce qui se passe dans l’ensemble des compétitions nationales où il existe deux système de gestion : un réel ou supposé réel parce que «génialement» maquillé, et un autre virtuel et que pour connaître celui-ci il faudrait vraiment être dans le secret des dieux sinon une sorte d’Arsène Lupin à la petite semaine. En conclusion un as des tours de passe-passe

A en croire, donc, les journalistes des services des sports de l’ENTV, Marc Wilmots pourrait être le prochain sélectionneur national. Tout est dans le «pourrait» dans la mesure où l’ancien driver des Diables rouges devrait passer par une commission ad hoc désignée par la Fédération algérienne de football laquelle donnerait un avis qui, toutefois, ne pourrait qu’être consultatif.

Il serait donc entendu sur «son» projet sportif après avoir eu certainement connaissance des conditions algériennes en ce sens. Néanmoins, s’agissant du salaire du Belge rien n’a transpiré. En fait, cette question qui facherait certainement parce qu’elle est, entre autres, l’une des causes des difficultés rencontrées par la sélection nationale à trouver une stabilité durable et qui réside bien entendu en les prétentions salariales précédemment évoquées.

Et sur cet aspect précis de la situation, n’importe qui parmi les Algériens est en droit de se poser la question de savoir «pour combien va, a ou accepterait d’émarger Marc Wilmots» lequel, serait-il important de le souligner et selon la presse spécialisée européenne en entraînant les Diables rouges lors du Mondial-2014 touchait mensuellement 600 000 euros ou encore 8,2 millions annuellement.

Or, quand on sait que s’agissant de la sélection nationale algérienne le curseur ne saurait être déplacé ailleurs que les 40 000 ou 50 000 euros mensuels, il semble pour le moins illusoire d’accepter, voire d’avaler des couleuvres en croyant que sur le front de Wilmots, il y a écrit «Armée du salut» et qu’il accepterait par voie de conséquence de faire preuve d’ascétisme sur cette question et par voie de conséquence, il accepterait de revoir à la baisse ses prétentions parce qu’il s’agirait de l’Algérie. Alors même qu’en restant dans son pays et ne faisant que le consultant sur les chaînes de télévision et les radios, donc bien tranquillement, il toucherait nettement plus que ce qui lui serait proposé par la fédération et dans les conditions arrêtées par cette même fédération.

Pour faire plus simple, il y a lieu de rappeler que lors d’un entretien avec la télévison algérienne le président de la FAF a confirmé que celle-ci n’était pas en mesure de payer 400 000 euros mensuellement à un coach, invitant dans la foulée ceux qui font dans la surenchère sur cette affaire d’y aller de leurs poches en ce sens que la fédération ne refuserait en aucun cas tous bienfaiteurs disposés à allonger chacun une centaine de millier d’euros en la circonstance.

Autant dire donc que le choix de Marc Wilmots qui n’est pas encore définitif eu égard à ce que pourrait en conclure la commission ad hoc chargée de l’écouter sur ce qu’il propose et même si cette démarche n’est là en fait que pour habiller un scénario déjà bouclé dans la mesure où il sera bel et bien le désormais coach des Verts, il n’en demeure pas étrange alors de s’interroger sur le vrai deal entre les deux parties et surtout de l’origine des fonds qui auront permis de faire l’appoint entre ce que propose la FAF et les exigences habituelles de ce dernier.

Il faudrait alors croire que la Fédération algérienne de football est allée à la bonne école et ne fait en réalité que calquer ce qui se passe dans l’ensemble des compétitions nationales où il existe deux système de gestion : un réel ou supposé réel parce que «génialement» maquillé, et un autre virtuel et que pour connaître celui-ci il faudrait vraiment être dans le secret des dieux sinon une sorte d’Arsène Lupin à la petite semaine. En conclusion un as des tours de passe-passe.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,424 seconds.