USMA : Paul Put «Je ne suis pas venu les mains menottées»

mardi 8 novembre 2016 à 10:01
Source de l'article : Lebuteur.com

Pour sa première apparition médiatique en tant que premier responsable de la barre technique, Paul put a répondu aux questions des journalistes présents hier lors de la conférence de presse tenue  l’après-midi à Bologhine, à commencer par celle qui concerne ses problèmes avec la justice belge à propos des matchs truqués entre 2004 et 2006. «Beaucoup de chose ont été dites ces derniers temps. Mais je tiens à assurer qu’il n’y a absolument aucun problème. Tout a été réglé. De toute façon je ne suis pas venu en Algérie les mains menottées. Et tant que je suis ici pour effectuer mon travail, cela voudra dire qu’il n’y a aucune difficulté juridique. Tout est en ordre.» A-t-il assuré.
«L’USMA est le meilleur choix pour moi, c’est le meilleur club en Algérie»
Par la suite, le technicien belge a tenu a expliqué son choix qui s’est porté sur l’USMA : «J’ai été contacté par les responsables du CS Constantine. J’ai parlé avec un des dirigeants mais j’ai pu sentir une certaine mésentente entre les hauts responsables de ce club. J’ai alors décidé de ne pas signer car je veux travailler dans un club où tout le monde est uni derrière l’équipe.» A-t-il expliqué. Avant d’ajouter : «L’USMA m’a contacté par la suite. Je suis venu directement pour discuter avec le président. L’échange entre Haddad et moi était totalement différent comparé avec celui des dirigeants du CSC. Il y avait tellement d’enthousiasme et de confiance dans la parole, que j’ai accepté très rapidement de prendre en main cette équipe. Il faut être honnête, l’USMA est le meilleur choix pour moi car c’est le meilleur club en Algérie». Voilà qui risque fort de plaire aux supporters usmistes.
«Non, je n’ai pas parlé avec Hugo Broos avant de venir en Algérie»
Tout comme son compatriote Georges Leekens, Paul Put a été interrogé concernant de probables concertations avec Hugo Broos, avant de venir travailler en Algérie. «Pour être honnête, je n’ai pas contacté Hugo Broos avant de venir en Algérie pour le simple fait que j’ai assez d’expérience en Afrique pour avoir déjà travaillé en Gambie et au Burkina Faso où il y a énormément de pression. Je n’ai pas peur de la pression. J’ai ma personnalité et j’accepte les challenges. Donc, je n’ai pas besoin de demander des informations d’une autre personne qui a travaillé ici.» A-t-il dit.
«À l’image du club qu’est l’USMA, je suis un entraîneur ambitieux et je veux remporter un sacre continental»
Concernant le challenge sportif qui l’a motivé à venir en Algérie, le technicien flamand a annoncé : «Je suis une personne très ambitieuse. Si je signe en faveur d’une nation ou d’une club, c’est dans l’unique but de réaliser de bons résultats. Donc, à l’image du grand club qu’est l’USMA, et avec ses ambitions de gagner beaucoup de titres, moi aussi j’envisage de remporter plusieurs titres. Le club a disputé une finale de LDC alors que moi j’ai perdu une finale avec le Burkina Faso. Et quand tu perds en finale, tu auras toujours cette envie de rejouer une finale pour, cette fois-ci, la remporter. Et moi j’ai envie de le réaliser avec l’USMA».
«Les joueurs doivent progresser sur le plan mental»
Le nouvel entraîneur usmiste a aussi évoqué les quelques faiblesses qu’il a pu détectées en regardant les deux derniers matchs de l’USMA ainsi que les points qu’il devra travailler durant les jours à venir : «J’ai vu le match de la Supercoupe et une autre rencontre lorsque j’étais en Belgique. Et j’ai pu voir une équipe avec deux visages. Face au MCA, on a vu une équipe avec beaucoup d’âme et d’envie sur le terrain alors que face à l’USMH, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé. C’était très mauvais. Mais bon, comme je l’ai dit aux joueurs, ce n’est pas la fin du monde. Même le Barça peut perdre une rencontre mais il faut vite se relever et continuer à regarder vers le haut. J’ai senti les joueurs pas tellement forts sur le côté mental. On va donc axer notre travail sur le mental.»
«Je suis un coach qui aime le beau jeu mais cela ne se fera pas au détriment du résultat»
Concernant ses projets dans le jeu, Paul Put a déclaré : «Je suis un entraîneur qui aime jouer le Tiki Taka comme le FC Barcelone. Vous avez pu voir une partie des entraînements et certainement remarquer que mon travail est basé sur ça. Cela dit, le beau jeu ne doit pas se faire au détriment des résultats. On doit être réalistes tout en améliorant notre jeu. Vous savez, le talent ne suffit pas pour gagner. C’est ce que j’avais dit à mes joueurs tout à l’heure. Je leur ai expliqué lors d’une séance vidéo ce que j’attends d’eux sur le plan offensif et défensif, ce qu’on doit travailler pour nous améliorer individuellement et collectivement».
«Je travaillerai avec le groupe en place et chaque joueur aura sa chance»
Invité à donner son avis sur l’effectif qu’il a sous la main, l’entraîneur usmiste a expliqué : «Pour le moment, on doit travailler avec les joueurs qu’on a et faire le maximum pour leur redonner confiance en eux. Il faut être très attentif à la production et au comportement des joueurs pour comprendre ce qui manque à l’équipe pour progresser. Naturellement, comme je suis nouveau, je dois connaitre le groupe sur tous les plans, physique, technique et mental, pour dire si l’équipe a pas besoin de renfort lors du prochain mercato. Mais je suis sûr qu’on peut réaliser de belles choses avec l’effectif en place».
«La programmation de matchs durant les dates FIFA ? C’est un manque de respect pour l’Équipe nationale algérienne»
Pour son premier match à la tête de l’USMA, Paul Put affrontera le MCO, un match qui programmé lors d’une date FIFA, ce qui n’a pas été du gout du technicien belge qui l’a fait savoir en conférence de presse : «Je suis vraiment déçu après cette programmation d’une journée de championnat lors des dates FIFA. Je l’ai dit d’ailleurs à ma direction. Sincèrement, je ne comprends pas pourquoi en Algérie on n’arrête pas la compétition comme en Europe. Pour moi c’est un manque de respect envers la sélection nationale algérienne. Et puis, les matchs internationaux servent d’élément de motivation pour moi et pour plusieurs entraîneurs qui veulent pousser leurs joueurs à se donner à fond afin d’atteindre un jour la sélection nationale. Mais comme ils sont concentrés sur leur match de championnat qui se joue en même temps que celui de la sélection, ça nous pose des difficultés».
«Le MCO ? Nous sommes l’USMA et nous n’avons peur de personne»
Toujours concernant le match du MCO, Paul Put a ajouté : «On va analyser notre adversaire demain (aujourd’hui, ndlr) en vidéo pour avoir une idée et on verra après comment nous allons aborder cette rencontre. Ce qui est sûr par contre, c’est qu’on n’a peur de personne. Nous sommes l’USMA et c’est nous qui devons montrer que nous sommes les meilleurs. On ne va donc pas s’adapter au jeu du MCO. C’est nous qui allons imposer notre façon de jouer pour revenir à Alger avec les trois points».
«L’Algérie est la meilleure nation de football en Afrique et elle peut battre le Nigéria»
Enfin, Paul Put s’est exprimé concernant le football en Algérie de façon globale ainsi que de la sélection nationale ainsi estimant que : «l’Algérie est la meilleure nation de football en Afrique et que la sélection algérienne, qui compte plusieurs très bons joueurs, peut parfaitement battre le Nigéria lors de la prochaine journée des éliminatoires de la CDM». C’est avec ces mots qu’il a clos sa première sortie médique qui, à l’instar de celle de son compatriote Georges Leekens, a été une réussite.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,482 seconds.