MCA : Hachoud accepte de réduire son salaire

jeudi 3 août 2017 à 9:59
Source de l'article : Lebuteur.com

Depuis qu’il a pris les rênes du club, Kamel Kaci Said avait affiché clairement la politique du club de baisser la masse salariale. En cette période de crise, Sonatrach a pris la décision de revoir à la baisse les salaires de tous les joueurs de l’équipe. C’est à cette seule condition qu’on pourra descendre sous de la barre des 6 milliards de centimes mensuellement. Hier, le directeur sportif s’est entretenu avec le capitaine Abderrahmane Hachoud, dans le but de tenter de trouver un terrain d’entente à même d’arranger les deux parties. Percevant un salaire qui avoisine les 350 millions de centimes, Hachoud possède l’un des plus gros salaires du club. Finalement, le meilleur buteur de l’équipe a consenti à faire des efforts sur le plan financier en accepter de baisser lui aussi son salaire. Une bonne nouvelle pour la direction et pour les supporters qui portent tout haut dans leur cœur l’enfant d’Al Attaf qui s’est toujours sacrifié pour son équipe.

Idem pour Mebarakou, Bouhenna et Azzi
D’autres joueurs étaient bien évidemment concernés pas cette politique de restriction. Kaci Said est parvenu donc à un accord avec les Bouhenna, Mebarakou et Azzi qui ont tous accepté de faire un effort sur le plan financier.

Boudebouda sera le prochain à négocier ses rémunérations
Indisponible en raison du stage avec l’Equipe nationale, Brahim Boudebouda n’a pas eu le temps de s’entretenir avec l’administration. Après avoir négocié avec plusieurs cadres de l’équipe avec plus ou moins de succès, Kaci Said aura prochainement un rendez-vous avec Brahim Boudebouda qui lui aussi est concerné par ce plan d’austérité. Le directeur sportif aura pour mission de trouver un terrain d’entente avec l’international sur le montant du salaire qu’il percevra la saison prochaine.

«J’ai rapidement trouvé un accord avec Kaci Saïd pour réduire mon salaire dans l’intérêt du club» 

Le capitaine mouloudéen, Abderrahmane Hachoud, nous parle dans cet entretien de son accord de baisser son salaire. L’enfant d’Al Attaf évoque aussi la Coupe de la CAF qui est devenue, selon lui, l’objectif majeur du club.
C’est dans une très bonne ambiance que vous êtes en train de travailler sous la houlette de Rafik Saïfi…
Absolument. On fait du très bon boulot avec Saïfi qui sait communiquer avec les joueurs et comment les motiver. Je peux vous dire que c’est une très belle expérience qui, je l’espère, s’inscrira dans la durée. Moi en tant que capitaine, je peux vous dire que Saïfi fait l’unanimité car il a su fédérer tout le monde derrière lui dans une période assez cruciale. Personnellement, je le souhaite comme entraîneur en chef.
Est-ce inquiétant de travailler sans l’entraîneur en chef ?
Nous avons une direction qui fait le nécessaire pour nommer le nouveau coach. Pour notre part, on fait tout pour aider Saïfi et Nouioua dans leur mission. Et on fera de même avec le futur entraîneur du club. Il n’y a aucun souci, ce qui compte, c’est l’intérêt du Mouloudia qui passe avant toute chose.
Quel regard portez-vous sur le Mouloudia nouvelle version ?
Pour la stabilité du groupe, on constate que la majorité des anciens sont restés. Nous, les cadres, on a très vite mis à l’aise les nouvelles recrues même si tout le monde connait tout le monde à l’exception de l’attaquant nigérian. Amada, Boulakhoua, Balegh et autre Bendebka sont des joueurs qu’on croise tout le temps sur les différents stades. Je pense que les nouvelles recrues apporteront un plus à l’équipe pour passer à un palier supérieur.
C’est-à-dire…
C’est simple, nous avons cette obligation de faire mieux que la saison dernière. Ce ne sera pas facile, mais ce sera un nouveau challenge pour nous. On se doit de réaliser de meilleures performances, que ce soit en championnat ou en coupe d’Algérie.
Mais on croit savoir que la Coupe de la CAF est devenue l’objectif majeur du club…
Logique. Nous sommes en quart de finale de la coupe de la CAF. Nous avons pour objectif d’aller le plus loin possible et pourquoi pas brandir le trophée tant convoité. Ce sera notre première compétition durant le prochain exercice. Alors ce sera à nous de tout faire pour réaliser une très belle perf’.
Dans un autre registre, on sait que vous avez discuté avec Kaci Saïd sur la réduction de votre salaire…
Effectivement, nous avons eu une discussion à ce sujet car le club a pris la décision d’alléger la masse salariale.
Quelle a été votre réponse ?
A dire vrai, je suis parvenu rapidement à un accord avec Kaci Saïd. A partir de là, j’ai accepté de baisser mon salaire dans l’intérêt du club.
Comment sont vos rapports avec Kaci Saïd car beaucoup a été dit et écrit à ce sujet ?
J’ai de très bons rapports avec Kaci Saïd. En 2014, lorsqu’il était manager général, il m’a beaucoup facilité les choses. Il m’a motivé et soutenu dans les moments difficiles, ce qui m’a permis de réaliser une très grande saison. Alors tout ce qui a été dit ces derniers temps n’est que rumeurs sans aucun fondement.
A propos de la baisse des salaires, on sait qu’il y a d’autres joueurs qui ne sont pas parvenus à un terrain d’entente avec la direction…
Ecoutez, chaque dossier est différent. Chaque joueur a ses propres raisons. Chaque joueur doit subvenir aux besoins de sa famille. Moi, je ne peux parler que de mon cas. C’est quelque chose de personnel. Je ne connais pas les tenants et les aboutissants de chaque affaire. En ce qui me concerne, j’ai trouvé un accord avec la direction.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
68 queries in 9,062 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5