CSC : Le TAS donne gain de cause à Benhadj

lundi 21 août 2017 à 9:04
Source de l'article : Lebuteur.com

Le Tribunal sportif international a rendu son verdict concernant l’affaire du joueur Réda Benhadj Djilali, qui a porté par le passé les couleurs du CSC, à la direction du club. Le joueur qui a saisi cette instance internationale pour réclamer son argent a finalement eu gain de cause au grand dam de la grande famille sportive du CSC. N’ayant pas touché son argent suite à sa libération, il a décidé de saisir le TAS pour qu’il soit payé au dernier centime, c’est-à-dire jusqu’à la fin de son contrat.
Le club sommé de lui payer 1 milliard 296 millions
La direction du CS Constantine est sommée de payer la somme faramineuse de 1 milliard 296 millions de centimes au joueur et ce dans les plus brefs délais. Un coup dur pour les responsables qui ne vont certainement pas se taire, ils essayeront de trouver une solution avec le concerné. Apparemment, c’est trop tard, surtout que Benhadj a tenté à maintes reprises de régler cette affaire à l’amiable mais aucun dirigeant n’a voulu négocier avec lui. Ce qui l’a poussé à saisir le TAS pour arracher ses droits.
L’instance internationale lui donne un ultimatum d’un mois pour régulariser le joueur
Le Tribunal arbitral sportif international a accordé un délai de 30 jours à la direction pour régulariser le joueur. Faute de quoi, et de non respect de ce délai, le club risque de lourdes sanctions, allant jusqu’à la défalcation de points et une amende financière. Alors que reste-il à la direction de faire pour régler ce problème avec le TAS et le joueur ? On le saura dans les prochains jours.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
29 queries in 7,255 seconds.