CRB : Les joueurs attendent leur argent désespérément

lundi 21 août 2017 à 9:07
Source de l'article : Lebuteur.com

Le championnat n’a même pas commence, mais au Chabab de Belouizdad, les choses virent au vinaigre, et ce en raison des problèmes d’argent qui touchent le club de Laâquiba depuis plusieurs mois déjà. Malgré une victoire en finale de la Coupe d’Algérie et d’importantes rentrées en liquidités, la situation salariale des coéquipiers de Sidali Lakroum n’a connu aucun changement. En effet, les anciens joueurs n’ont toujours pas perçu trois mois de salaire de la saison écoulée, tandis que les nouveaux patientent toujours. Pourtant, lors d’une réunion à Sousse, il y a un peu plus d’une semaine, Hadj Mohamed Bouhafs avait annoncé à ses protégés qu’il venait d’injecter deux à trois mois de salaire. Or, à leur grande surprise, les joueurs, qui se sont déplacés dans leur banque hier, n’ont rien trouvé. Hadj Mohamed n’a encore une fois pas tenu ses promesses.
La question du logement toujours pas réglée
Lors de ladite réunion, il était aussi question du logement pour les nouvelles recrues habitant hors d’Alger. Le président s’était montré ferme, estimant qu’avec leurs bons salaires, ces derniers peuvent facilement assurer le loyer d’une maison. Or, jusqu’au moment où nous rédigeons ce papier, aucun joueur belouizdadi n’a perçu le moindre centime. Ce qui fait que plusieurs d’entre eux se retrouvent dans une situation compromettante. Zenasni, Sayah, Sameur, Hmida, Bouchar ou encore Selmi, tous n’ont pas où se loger à Alger. Comment vont-ils faire ? La direction trouvera-t-elle une solution avant le début du championnat ? Pour le moment, rien n’est encore sûr. Hadj Mohamed est toujours injoignable et son bras droit, Toufik Chouchar, ne pourrait probablement pas tout régler seul.
Quelles répercussions sur le moral ?
Sur le plan technique, et comme annoncé par les membres du staff technique, la préparation a été incomplète en raison des problèmes organisationnels rencontrés depuis la reprise du travail. Recrutement tardif, absence de joueurs durant la première semaine d’exercices, des militaires durant la première partie du stage de Sousse, nombre insuffisant de rencontres amicales… la liste est encore longue. Ce qui fait que les joueurs ne seront pas encore à leur meilleure forme physique lors de la reprise du championnat. Quid de l’aspect psychologique ? Avec cet épisode des salaires et la question du logement, on ne peut que dire que les Belouizdadis abordent cette dernière ligne droite avant la réception de l’USMBA avec le moral à plat et une concentration presqu’inexistante.    
Todorov dans la même situation
En plus des joueurs, les membres du staff technique se trouvent également dans la même situation. Ivica Todorov, qui a pris en main la barre technique il y a trois semaines, n’a toujours pas perçu le moindre centime. Heureusement pour lui, Toufik Chouchar s’est chargé de lui assurer une chambre à l’hôtel Dey. Pour le reste, le technicien franco-serbe attend toujours la première tranche qu’il avait négociée avec Hadj Mohamed avant sa venue. Certaines personnes proches de la direction nous ont assuré que le dossier de Todorov n’a même pas été déposé à la LFP. De son côté, Saber Bensmain, qui était aussi l’un des principaux artisans de la victoire en Coupe d’Algérie aux côtés de Badou Zaki, n’a toujours pas perçu le moindre sou. Pis encore, le club ne lui a toujours pas versé les primes des six dernières victoires en championnat et en Coupe d’Algérie. Autant dire qu’au Chabab de Belouizdad, la question des salaires, qui a fait couler beaucoup d’encre la saison dernière, fera encore parler d’elle cette saison.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
81 queries in 6,134 seconds.