41 coachs consommés la saison passée en L1 : La valse des entraîneurs en passe de battre un nouveau record

jeudi 3 novembre 2016 à 15:55
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Revenir à la normale sur les bancs de touche des clubs algériens relève désormais de l’utopie. Le rythme avec lequel les entraîneurs sont en train d’être ‘’dégommés’’ dans les clubs de l’élite laisse croire que la valse des techniciens, déjà décriée depuis plus de trois saisons, va battre tous les records au cours de cet exercice.

En effet, après neuf journées du championnat de Ligue 1, dix entraîneurs, dont quatre étrangers, sont déjà limogés par six clubs, à savoir Didier Gomez et Karim Khouda du CS Constantine, Adel Amrouche et Jean-Michel Cavalli de l’USM Alger, Sébastien Desabre et Salem Laoufi de la JS Saoura, Fouad Bouali et Alain Michel du CR Belouizdad, Kamel Mouassa de la JS Kabylie et Youcef Bouzidi du NA Hussein-Dey.
Et quand un club comme l’USMA, réputé pour son professionnalisme et sa stabilité soit ‘’contaminé’’ par le fléau, il y a vraiment lieu de nourrir des inquiétudes sur l’avenir d’un football algérien qui n’arrive toujours pas à décoller sur le plan local.

L’USMA, et à la surprise générale, vient d’engager son troisième entraïneur de la saison. Tout avait d’ailleurs mal parti pour cette équipe qui vise l’année prochaine le trophée de la Ligue des champions d’Afrique, avec le départ ‘’forcé’ de Miloud Hamdi, le coach qui avait qualifié les Rouge et Noir la saison passée à une finale historique de la prestigieuse compétition continentale interclubs, puis les a offert un titre de champion d’Algérie.

Remplacé par Adel Amrouche, ce dernier s’est contenté seulement de diriger la préparation d’intersaison, avant de rendre le tablier à la veille du coup d’envoi du championnat. Son successeur, Jean-Michel Cavalli, ne pas tenir plus de huit matchs sur le banc du champion d’Algérie en titre. La direction du club, qui l’avait pourtant soutenu contre vents et marées, a fini par céder devant la grosse pression des supporters qui réclamaient sa tête. L’ancien sélectionneur d’Algérie part d’ailleurs laissant l’USMA à la …première place au classement.

Le CS Constantine, la JS Saoura et le CR Belouizdad sont eux aussi à leur troisième coach de la saison. Si l’USMA et le CSC ont trouvé des successeurs à Jean-Michel Cavalli et Karim Khouda en optant respectivement pour le Belge Paul Put et l’Espagnol Miguel Angel Portugal Vicario, qui sont à leur première aventure dans le championnat algérien, le CRB est toujours à la recherche d’un remplaçant pour Alain Michel qui a rejoint le club voisin du NAHD. Trois entraîneurs avaient démissionné avant de revenir à de meilleurs sentiments, en l’occurrence Toufik Rouabah du CA Batna, Si Tahar Cherif El-Ouazzani de l’USM Bel Abbés et Liamine Bougherara du DRB Tadjenanet. Il est à rappeler que 41 techniciens ont été consommés durant la dernière saison 2015-2016 en Ligue 1 algérienne où la valse des entraîneurs fait encore rage.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,400 seconds.