Deuxième Rallye « Challenge Sahari International » Baloul : « Hommage aux services de sécurité »

mardi 1 novembre 2016 à 20:58
Source de l'article : Horizons-dz.com

La deuxième édition du Rallye « Challenge Sahari International » débute remarquablement. Contrairement aux carences enregistrées lors de la précédente édition entraînant le retrait d’un nombre de représentants des médias, cette année les organisateurs ont su tirer les enseignements nécessaires. L’organisation s’est nettement améliorée.

Les gens de la plume et les pilotes s’en félicitent. La liaison entre Alger et Biskra ayant démarré, sous le regard du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould-Ali, et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, témoigne des grands efforts fournis par les organisateurs en vue de faire de cette deuxième édition du Rallye « Challenge Sahari International » une grande réussite.

Aucun incident à déplorer. Arrivée dans d’excellentes conditions de participants locaux et étrangers représentant cinq pays, à savoir, outre l’Algérie, la France, l’Italie, les Pays-Bas et l’Espagne. La prise en charge logistique de la presse est également à féliciter. Tout baigne pour une épreuve qui constituait un véritable test pour les responsables de la Fédération algérienne des sports mécaniques (Fasm).

Ils ont lancé, en effet, le défi de faire de cette nouvelle édition un véritable témoignage des progrès enregistrés par l’Algérie sur tous les plans : économique, culturel et touristique. Le volet financier n’a pas été en reste. D’autant plus que l’on a relevé une présence remarquée et remarquable des différents corps, à l’instar de la Police, de la Gendarmerie nationale et de la Protection civile.

Le président de la Fasm, Chihab Bahloul, ne pouvait pas, d’ailleurs, contenir ses émotions dans l’allocution prononcée en marge du dîner offert lundi dernier à tous les participants au restaurant d’aqua-club de la ville des Ziban. Il rend en substance hommage à tous les corps constitués qui ont montré leur compétence à assurer une assistance sécuritaire infaillible. « Nous l’avons souligné jusque-là que la Police, la Gendarmerie et la Protection civile, ont montré une nouvelle fois leur disponibilité à mettre en exergue le potentiel sécuritaire d’une Algérie jouissant d’une paix totale.

Je dois absolument les saluer, les remercier et surtout leur rendre hommage », estime le premier responsable de la Fasm, suscitant un tonnerre d’applaudissements des présents, dont notamment les délégations étrangères. Chihab Baloul a souligné, aussi que sa structure va mettre tout en œuvre afin de faire valoir le potentiel touristique incommensurable du sud algérien.

De son coté, le directeur général d’Arak Sport Organisation, Mohamed El-Ghouti, a appelé les participants à maintenir la même dynamique afin d’éviter le moindre couac qui risque d’entacher cette manifestation sportive aux dimensions culturelles, touristiques et sécuritaires. D’autant plus que les courses en débuté officiellement hier avec une première étape reliant Biskra à Hassi Messaoud sur une distance de 239 kilomètres. Elle était prévue initialement sur plus de 249 kilomètres avant que les organisateurs ne revoient leur tracé suite aux réserves émises par la commission technique sur ledit parcours.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 0,541 seconds.