Cristiano Ronaldo transféré à Madrid pour 94 millions d'euros

jeudi 11 juin 2009 à 13:00
Source de l'article :

FOOTBALL - ENGLISH CHAMPIONSHIP 2008/2009 - MANCHESTER UNITED v BLACKBURN ROVERS - 21/02/2009 - JOY CRISTIANO RONALDO (MAN) AFTER HIS GOAL - PHOTO ALEX MORTON / ACTION IMAGES / FLASH PRESSUli Hoeness est prévenu. Rien ne fait peur au Real Madrid. Le manageur du Bayern Munich, qui, par boutade, avait évalué une jambe de Franck Ribéry à 50 millions d’euros pour calmer les ardeurs de Florentino Perez, a pu le constater jeudi matin.

Trois jours après avoir dépensé 67,2 millions pour acheter le Brésilien Kaka au Milan AC, le président madrilène s’est aligné sur les exigences de Manchester United pour s’attacher les services de Cristiano Ronaldo.

Soit près de 94 millions d’euros ! Devant cette offre faramineuse, les Red Devils n’ont pas eu d’autre choix que de céder. La raison l’emportant logiquement sur les sentiments.

Zidane battu

«Manchester United a reçu une offre record et inconditionnelle de 80 millions de livres du Real Madrid pour Cristiano Ronaldo.

A la demande de Cristiano, qui a à nouveau exprimé son désir de partir, et après discussions avec les représentants du joueur, United a accepté d’autoriser le Real Madrid de discuter avec le joueur», peut-on lire sur le site internet de Manchester United.

Les Red Devils précisent que le Ballon d’Or 2008 a jusqu’au 30 juin pour s’entendre avec les dirigeants madrilènes sur un contrat.

L’affaire semble déjà dans le sac car on voit mal comment Perez ne se plierait pas aux exigences salariales du Portugais après avoir signé un tel chèque à Manchester. En deux transferts, Perez aura sorti de sa poche 160 millions d’euros.

Plus de deux fois la somme déboursée pour le voyage de Zinédine Zidane de la Juventus Turin au Real Madrid en 2001. A l’époque, Perez, déjà lui, avait payé 75 millions pour le meneur de jeu français. Souvent approché mais jamais égalé, le record aura tenu 8 ans.

L’héritage de Calderon ?

L’objectif annoncé de Florentino Perez lors de son retour à la présidence début juin était de renouer avec sa politique des Galactiques.

Celle qui avait permis aux spectateurs du Stade Santiago Bernabeu de voir évoluer une constellation d’étoiles au début des années 2000 (Figo, Zidane, Ronaldo, Beckham, Roberto Carlos).

Mais si le patron du Real doit se frotter les mains après ce nouveau coup réussi, les médias espagnols annoncent qu’il n’avait pas totalement le choix.

Ramon Calderon, son prédécesseur, aurait ainsi signé un accord tripartite avec Manchester et l’agent de Cristiano Ronaldo avant sa démission le 15 janvier dernier.

Si le transfert n’aboutissait pas, le Real devait payer 30 millions de dédommagements au club anglais. De là à proposer trois fois plus…

L’histoire se répète

Avec un budget annoncé de 250 millions, le patron du Real a encore quelques billets à placer d’ici la fin du Mercato. Mais ses choix devront être judicieux.

Aligner les stars n’est pas un gage de réussite. Entre 2000 et 2006, dates de son premier mandat, Perez avait payé 182 millions pour trois joueurs (Figo, Zidane et Ronaldo).

Après des débuts convaincants (Ligue des Champions 2002, championnat d’Espagne 2001 et 2003), l’ère des Galactiques s’était terminée en eau de boudin avec zéro titre décroché entre 2003 et 2006. On avait alors reproché à Perez d’avoir misé uniquement sur des stars en négligeant les joueurs de l’ombre.

Le départ pour Chelsea de Claude Makelele, joueur stratégique du milieu de terrain, avait cristallisé la fracture avec les socios.

A Perez de ne pas répéter les mêmes erreurs. L’excellent milieu de Liverpool Xabi Alonso ou l’attaquant de Valence David Villa pourraient être les prochains à rejoindre le grand tourbillon.

A moins que Perez ne décide de faire exploser à nouveau les compteurs pour s’offrir Franck Ribéry. A 50 millions d’euros la jambe, cela fait 100 millions le joueur, non ?

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
48 queries in 5,457 seconds.