117 athlètes algériens aux Jeux Méditerranéens de Pescara

vendredi 26 juin 2009 à 23:33
Source de l'article :

Pescara 2009.jpgLes XVIes Jeux méditerranéens se sont ouverts hier à Pescara, en Italie. Sorte de ´´mini´´ Jeux olympiques organisés un an après chaque JO d’été, cette compétition accueille cette année près de 4000 sportifs venus des 23 pays du Bassin méditerranéen.

Après la cérémonie d’ouverture, les 23 pays participants s’élanceront dès aujourd’hui à la chasse aux médailles et des records, soucis majeurs des 4180 athlètes présents.

Pour l’Algérie, les choses sont claires: faire mieux que la précédente édition (Almeria 2005) où nos athlètes avaient décroché 9 médailles d’or pour une 9e place à la clé.

La boxe, le judo, l’athlétisme et à un degré moindre la natation et le karaté seront les atouts majeurs de l’Algérie au cours de cette 16e édition des Jeux méditerranéens de Pescara.

Il est utile de rappeler que l’Algérie sera présente dans 18 disciplines avec 117 athlètes en lice pour défendre les couleurs nationales.

Et même si certains ténors du sport algérien à l’instar du nageur Salim Ilès, la judokate Soraya Haddad et la coureuse Souad Aït-Salem ont décliné l’invitation pour des raisons différentes, l’Algérie a des atouts à faire valoir pour réaliser les meilleures prestations possibles.

En restant toujours dans le cadre des absences, on notera aussi celle du football, la natation féminine, le basket-ball (filles et garçons) et l’aviron.

Malgré ces petits détails, l’Algérie doit préserver son standing et son image de marque en tâchant de tenir le choc durant ces joutes méditerranéennes.

C’est en tout cas le souhait de tous les Algériens à commencer par les hauts responsables qui ont déployé tous les moyens possibles pour préparer le cadre le plus adéquat à nos différentes sélections.

D’ailleurs, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, s’est même déplacé avec la délégation algérienne mercredi dernier, ce qui prouve l’implication totale des autorités algériennes, et à leur tête le Président Abdelaziz Bouteflika qui veille personnellement au développement du sport algérien en général.

Espérons seulement que l’Algérie sera au rendez-vous durant cette 16e édition des Jeux méditerranéens qui seront le meilleur moyen possible pour préparer les différents championnats du monde qui arrivent et bien évidemment les prochains Jeux olympiques (2012) qui auront lieu à Londres.

Belkhadem et Djiar présents à la cérémonie d’ouverture

Outre les 117 athlètes qui auront la lourde tâche de représenter l’Algérie durant cette 16e édition des Jeux méditerranéens, deux hauts responsables du gouvernement algérien seront eux aussi de la partie, en l’occurrence Abdelaziz Belkhadem qui sera le représentant officiel du président de la République et qui sera accompagné de Hachemi Djiar, le ministre de la Jeunesse et des Sports.

Et pour revenir à cette cérémonie d’ouverture, il faut signaler qu’elle s’est déroulée hier soir à partir de 19h 30 (heure algérienne 20h 30 heure locale).

L’histoire des Jeux

Les Jeux méditerranéens sont nés sur une initiative de l’Egyptien Mohamed Taher Pasha (1887-1970), à l’époque président du Comité olympique égyptien, qui l’a proposée en 1948 aux délégués des nations présentes à Saint Moritz à l’occasion de la session extraordinaire du Comité international olympique.

Par la suite, la première édition a eu lieu à Alexandrie (Egypte) du 5 au 22 octobre 1951 à moins de 10 mois des Jeux olympiques de Helsinki (Finlande).

L’événement se déroule sous le haut patronage du Roi Farouk avec la participation de 734 athlètes (aucune femme).

Le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM), est né en 1961 et désigne la ville grecque d’Athènes comme siège permanent.

Les premières compétitions féminines ont été introduites lors de l’édition de Tunis 1967.

Depuis cette date, les Jeux se déroulent régulièrement tous les 4 ans à l’exception de 1993 lorsque la manifestation change de périodicité pour avoir lieu l’année successive des jeux olympiques et non plus l’année précédente.

Il est utile de rappeler en outre que l’Italie est le pays qui a accueilli le plus grand nombre d’éditions (Naples 1963, Bari 1997 et Pescara 2009) et qui a remporté le plus de médailles par la même occasion.

Derrière l’Italie, l’Espagne compte deux éditions (Barcelone 1955 et Almeria 2005) et aussi la Tunisie (Tunis 1967 et 2001).

La Grèce aura l’occasion de rejoindre l’Espagne et la Tunisie dès la prochaine édition en organisant les jeux de 2013 à la ville de Volos.

Au cours des dernières éditions, la participation a augmenté d’année en année et notamment depuis les Jeux de Tunis 2001 à ceux de Pescara 2009 où le nombre dépasse à chaque fois la barre des 4000 athlètes.

L’Algérien Addadi réélu au Comité international des Jeux

Comme prévu, la présidence du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) est restée algérienne après la réélection de Amar Addadi pour un autre mandat (2009/2013).

L’Algérien a, pour l’information, succédé à lui-même étant le seul candidat. Ainsi, les délégués, les présidents et les Comités olympiques des 23 pays participent à la 16e édition des Jeux méditerranéens qui se déroulent à Pescara du 26 juin au 5 juillet.

Aux cours de l’assemblée générale du CIMJ, bien sûr, l’attention était concentrée sur les Jeux de Pescara, qui suscitent actuellement tous les intérêts, comme le confirme le nombre record des participants (plus de 4000 athlètes sans parler des différents staffs et les accompagnateurs).

Mais le plus important pour l’Algérie est bien évidemment la réélection de son représentant, en l’occurrence Amar Addadi, qui sera de nouveau le patron de cette grande instance méditerranéenne.

Voilà déjà une excellente nouvelle pour l’Algérie en attendant la rentrée en lice de nos 117 athlètes appelés à défendre rigoureusement les couleurs de l’emblème national durant cette 16e édition des Jeux méditerranéennes.

«Je suis fier et content à la fois»

«Je suis bien évidemment content et fier à la fois car il ne faut pas oublier que Amar Addadi représente l’Algérie en premier lieu. Je profite de l’occasion pour rendre un grand hommage à tous ceux qui m’ont honoré par leur confiance. Concernant cette 16e édition des Jeux méditerranéens, j’espère de tout coeur qu’elle sera un message de fraternité, un pont qui unit civilisations, cultures et religions. Je souhaite aussi que les Jeux de Pescara 2009 seront une grande fête non seulement sur le plan sportif mais aussi sur les plans social et économique pour cette région des Abruzzes qui a toujours démontré un grand sens de l’hospitalité, de l’accueil, de l’amitié et de la chaleur. Et je suis sûr que la même attention sera réservée à tous les pays participants ainsi qu’à leurs athlètes. Ce sera également l’occasion de réunir des personnes de religion, de culture, de tradition et de langues différentes. Maintenant que la fête soit et je souhaite bonne chance à tous ceux qui prendront part à cette 16e édition».

Le handballeur Lalemi apprend le décès de sa mère

Quelques heures seulement après l’arrivée de la délégation algérienne à Pescara, le jeune handballeur Mourad Lalemi, reçoit une très mauvaise nouvelle: le décès de sa mère.

Celle-ci a même été enterrée jeudi dernier sans la présence de son fils qui a préféré rester avec la sélection nationale et ce malgré l’insistance du président de la Fédération Aït Mouloud et l’entraîneur Bouchkeriou qui lui ont suggéré de rentrer au pays.

Voilà un témoignage vivant d’un vrai joueur nationaliste qui a mis le symbole de l’emblème national au-dessus de toutes les considérations y compris la famille. A Dieu nous appartenons et à Lui nous reviendrons.

Tahar Labane, (handballeur) : «On compatit tous avec lui»

Touchés par le décès de la mère de leur camarade Mourad Lalemi, les joueurs de la sélection nationale de handball l’ont immédiatement entouré pour apaiser sa peine et sa douleur à l’instar du vieux routier Tahar Labane qui nous dira: «On compatit tous à sa douleur et on est tous avec lui. A Pescara, on est sa famille et on fera le maximum pour l’aider à traverser cette mauvaise passe», a-t-il indiqué.

Labane nous parle aussi de la première sortie du sept algérien lors de ces Jeux méditerranéens prévue aujourd’hui en fin d’après-midi contre la Serbie.

«C’est une sortie très importante qu’on doit très bien négocier pour ne pas compromettre nos chances dès le début car il ne faut pas oublier qu’on jouera aussi contre la France et l’Albanie», nous dira-t-il.

Concernant justement les chances des Verts dans ce tournoi de handball, il ajoute: «Les choses sont très claires, jouer nos chances à fond pour atteindre le dernier carré.

Il est vrai que la mission ne s’annonce pas de tout repos, mais aucunement impossible malgré l’absence de plusieurs cadres de l’équipe à l’instar de Filah, Biloum et compagnie.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 4,446 seconds.