Dividende démographique dans la région arabe: L’enjeu du ratio de la population active

mercredi 30 novembre 2016 à 8:25
Source de l'article : Horizons-dz.com

Selon le docteur Louaï Chabana, directeur de l’UNFPA pour la région des Etats arabes, l’actualité démographique constitue le potentiel de croissance économique à l’origine d’un changement dans la structure d’âge d’une population.

« L’exploitation du dividende démographique doit se faire en fonction des besoins de la population et avec l’implication de la Commission de la Ligue arabe, la Commission continentale et la commission internationale », a déclaré le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans une allocution lue en son nom par son chef de cabinet, Ali Rezig, à l’ouverture du premier Forum sur le dividende démographique dans la région arabe, qui prendra fin aujourd’hui à l’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration.
Le ministre ajoutera que les défis doivent être relevés. Le ministre appelle à l’exploitation du dividende qui constitue une initiative continentale permettant de prendre des décisions régionales pour l’exercice 2017. Rezig évoque les acquis en termes de lutte contre le chômage dont le taux est passé de 14% en 1995 à 9% en 2016, l’augmentation du taux de scolarisation chez les filles, l’augmentation de l’espérance de vie à 77 ans, le renforcement de l’accès aux soins et la stratégie de lutte contre le VIH. S’ajoutent à cela, les progrès sur le genre à travers l’égalité entre les hommes et les femmes traduite par une participation significative dans la vie politique dont 30% des parlementaires sont des femmes et 5 portefeuilles ministériels sont attribués aux femmes. Boudiaf préconise que cette réunion soit reconduite annuellement en vue de l’actualisation des recommandations pour le bien-être de tous.

La population arabe parmi la plus jeune au monde
Selon le docteur Louaï Chabana, directeur de l’UNFPA (United Nations Population Fund) pour la région des Etats arabes, l’actualité démographique constitue le potentiel de croissance économique à l’origine d’un changement dans la structure d’âge d’une population.
C’est au fait, dit-il, « un phénomène de hausse de la productivité économique qui se produit lorsque le ratio de la population active s’accroît par rapport au nombre de personnes à charge ». Il rappelle qu’un quart de la population mondiale a, aujourd’hui, entre 10 et 24 ans. « La population arabe figure parmi la plus jeune au monde », notre l’expert. Cependant, le taux de chômage y est aussi le plus élevé (près de 28%). Afin de cerner les besoins spécifiques des jeunes de la région, l’UNFPA s’est penchée sur la problématique du chômage, l’engagement civique, la participation et l’intégration, la santé et le bien-être ainsi que l’éducation de qualité. Des stratégies qui doivent, selon Luay Shabaneh, être adoptées par les Etats arabes pour la réalisation des objectifs de développement durable à atteindre d’ici à 2030.

Renforcer la lutte contre le VIH/Sida auprès des jeunes
Le dividende démographique est plus qu’une question de santé. Et pour cela, il est impératif de lutter contre les pandémies, comme celle du sida. Selon Mme Jan Beagle, représentante d’ONU-sida, cette maladie est le souci de 11 organisations des Nations unies dont l’expertise est mise au service des jeunes qui sont les plus exposés à ce danger et au risque de contamination (travailleurs du sexe, homosexualité, prisonniers et autres).
Pour de meilleurs résultats, elle a fait appel à la participation massive de leaders religieux, d’experts et de financiers pour le soutien et l’appui des différents projets engagés dans ce sens. Evoquant la région Mena, elle fait état d’une augmentation de 4% des nouvelles contaminations entre 2010 et 2015 alors que 85% de la population a accès aux soins dont 12% de femmes enceintes qui doivent faire l’objet d’une meilleure prévention alors que 10% autres bénéficient de traitements antiviraux. Un taux de 22% de décès a été enregistré entre 2010 et 2015. Pour elle, le dépistage précoce est l’affaire de tous. La sensibilisation est donc impérative.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,425 seconds.