Messahel : «L’Algérie n’a ménagé aucun effort pour apporter son aide aux pays africains et arabes».

samedi 26 novembre 2016 à 20:44
Source de l'article : Lnr-dz.com

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel a déclaré, mercredi à Malabo, que l’Algérie n’a ménagé aucun effort pour apporter son aide et assistance aux pays africains et arabes dans le but de consolider leurs capacités et d’échanger les renseignements en vue de venir à bout du terrorisme et mettre en échec ses desseins.

Dans son intervention aux travaux du 4e sommet Afrique-Monde arabe, où il représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le ministre a affirmé que partant de son attachement à la consolidation de la coopération en matière de lutte antiterroriste tant au plan régional qu’international, «l’Algérie n’a ménagé aucun effort pour apporter son aide et assistance aux pays africains et arabes dans le but de consolider leurs capacités et d’échanger les renseignements en vue de venir à bout du terrorisme et de mettre en échec ses desseins».

En outre, il a ajouté que «l’Algérie a également œuvré à renforcer la paix au niveau des frontières afin de faire face au crime organisé, au trafic d’armes, de drogue et à la traite d’humains, autant de crimes étroitement liés au financement des groupes terroristes», a poursuivi Messahel rappelant que «l’Algérie abrite les deux sièges du Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (CAERT) et d’Afripol».

Par ailleurs, le ministre a mis en avant l’intérêt majeur accordé par l’Algérie depuis son indépendance à sa profondeur stratégique arabo-africaine. L’Algérie «accorde depuis son indépendance un intérêt majeur à sa profondeur stratégique arabo-africaine», a précisé Messahel dans son intervention aux travaux du 4e sommet Afrique-Monde arabe, où il représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

L’Algérie «n’a jamais hésité à apporter son aide aux Etats africains et arabes ni à établir avec eux des passerelles de fraternité et de solidarité», a ajouté le ministre, affirmant que l’Algérie «a toujours veillé à soutenir les mécanismes de coopération arabo-africaine et à mettre en œuvre ses stratégies et plans de travail par la mobilisation de tous les moyens disponibles».

Dans le domaine du développement humain et de la formation universitaire, l’Algérie «a accordé tous les ans des milliers de bourses d’études aux étudiants africains et arabes», a indiqué le ministre, précisant que «plus de 65 000 étudiants africains se sont formés depuis l’indépendance dans les universités et les instituts algériens». L’Algérie «est fière de la contribution de ces étudiants au développement de leurs pays grâce aux savoirs acquis en Algérie», a-t-il dit.

Messahel a, par ailleurs, indiqué que l’Algérie «a adhéré à des programmes de développement aux niveaux bilatéral et multilatéral dans différents autres domaines vitaux, dont les ressources en eau, l’agriculture, les infrastructures de base, de même qu’elle a procédé à des échanges d’expertise et à la conclusion d’accords pour faciliter les flux de capitaux et la circulation des biens, des services et des personnes».

Par ailleurs, «l’Algérie aspire à intensifier les programmes tripartites de par sa position stratégique qui l’érige en porte de l’Afrique, et ce à travers les projets qu’elle avait adoptés et qui ont un impact réel sur l’intégration régionale, à l’exemple de la route transsaharienne qui relie Alger à Lagos et du projet de l’infrastructure portuaire du Centre du pays qui est appelé à faciliter le transit des marchandises, à encourager le secteur des services et à drainer des investissements étrangers», a poursuivi le ministre.

A ce propos, Messahel a rappelé que l’Algérie «abritera les 3 et 5 décembre le Forum d’affaires africain, le premier du genre à réunir des représentants des gouvernements ainsi que l’ensemble des partenaires économiques et des acteurs en vue de coordonner les efforts tendant à relancer l’investissement en Afrique et à consolider les échanges commerciaux en partenariat avec le secteur privé, à même de mener à terme l’intégration économique».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 0,417 seconds.