Le Hezbollah accuse Gad El Maleh d'être un sympathisant d'Israël

jeudi 25 juin 2009 à 19:06
Source de l'article :

L’humoriste français Gad Elmaleh suscite un véritable tollé au Liban, où il doit se produire en juillet prochain dans le cadre du festival international de Beiteddine.

De nombreux sites Internet et médias libanais, notamment la chaîne du Hezbollah, Al Manar, présente Gad Elmaleh comme un ancien soldat israélien, relayant une prétendue photo de l’artiste en soldat arme à la main.

Certains blogs et commentaires d’internautes sont particulièrement virulents à l’encontre du comédien : « C’est un produit sionniste » ou encore « Boycottez cet ingrat et demander à le déchoir de sa nationalité marocaine ! ».

« Il ne s’agit absolument pas de Gad Elmaleh »

L’agent de l’humoriste a démenti, jeudi 25 juin, que l’artiste soit un sympathisant d’Israël.

« Certains médias libanais ont diffusé hier [mercredi] de fausses informations selon lesquelles l’humoriste Gad Elmaleh serait un sympathisant de l’Etat d’Israël », affirme Gilbert Coullier, producteur des spectacles de l’artiste.

717027.jpgL’affaire résulte d’une photo publiée par l’association d’aide aux soldats israéliens ABSI Keren Or.

Contacté par le nouvelobs.com, le président de l’association, Gil Taieb, précise que sur cette photo « il ne s’agit absolument pas de Gad Elmaleh.C’est un jeune soldat israélien qui lui ressemble. » Cette image fait partie d’une campagne de soutien aux soldats israéliens à laquelle différents artistes, dont Gad Elmaleh, ont pris part.

« Canular de mauvais goût »

L’humoriste « n’a jamais fait partie de l’armée israélienne. Il est évident que ce n’est pas Gad Elmaleh qui figure sur cette photo, quiconque connaissant un minimum l’artiste pourra le constater sans peine », souligne son agent, qualifiant cette affaire de « canular de mauvais goût ».

Reste que la chaîne du Hezbollah a fait de l’affaire le premier titre de son journal télévisé mercredi soir, affirmant que l’humoriste a vécu plusieurs années en Israël, qu’il a la nationalité israélienne et qu’il a « toujours été convaincu que le sionisme était le système politique idéal pour protéger les juifs ».

Selon Al Manar, il a « également été nommé ambassadeur d’Israël à la Francophonie » et a écrit un message de soutien sur un site de l’armée israélienne.

« Un débat stérile et stupide »

Selon Gilbert Coullier, Gad Elmaleh, d’origine marocaine et de confession juive, « est le seul artiste à avoir été sollicité par le public libanais pour une représentation supplémentaire [trois au lieu de deux] », dans le cadre du festival de Beiteddine.

« L’attaque dont il est l’objet n’a entaché en rien son enthousiasme, sa joie et l’honneur qu’il ressent de se produire devant ce public », conclu-t-il.

De son côté, le Comité du festival de Beiteddine a également démenti l’information jeudi.

« Le Festival de Beiteddine ne se laissera pas entraîner dans un débat stérile et stupide autour de ce sujet », affirme-t-il, estimant que ces informations « visent à salir l’image du Festival ».

« Nous n’avons pas besoin de leçons en matière de patriotisme », ajoute-t-il.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 6,692 seconds.