Guantanamo : La Chine réclame les détenus Ouïgours

jeudi 11 juin 2009 à 12:55
Source de l'article :

h_4_ill_1205580_5585_000_was2375632.jpg

Le sort des dix-sept détenus chinois ouïgours, détenus depuis sept ans dans la prison de Guantanamo, est encore loin d’être réglé.

Alors que les autorités des île Palaos, micro-Etat du Pacifique, ont annoncé que les Ouïgours étaient les bienvenus sur leur territoire, la Chine a exigé, jeudi 11 juin, qu’ils lui soient remis.

« La Chine exige que la partie américaine se conforme à ses obligations internationales sur l’antiterrorisme, bloque le transfert de ces suspects dans un quelconque pays tiers et les rapatrie en Chine », a déclaré le ministère des affaires étrangères chinois.

Pékin considère les dix-sept Ouïgours comme des terroristes présumés pour leur appartenance au « Mouvement islamique du Turkestan oriental, classé comme groupe terroriste par le Conseil de sécurité des Nations unies ».

La région du Turkestan oriental, appelée Xinjiang par les Chinois, est à majorité musulmane.

Le cas de ces Chinois musulmans turcophones a toujours été à part dans l’histoire de Guantanamo.

Ils y sont enfermés depuis sept ans alors que le Pentagone les a blanchis de toute accusation depuis cinq ans. Les îles Palaos sont la dernière destination envisagée par les autorités américaines.

Un temps envisagée, l’Allemagne a fait machine arrière de peur de la réaction chinoise. Les Etats-Unis ne sont plus une option depuis que deux membres du Congrès se sont formellement opposés à leur transfert.

Enfin, le Canada et l’Australie s’étaient également désistés.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 2,503 seconds.