L’UE accueille mardi une réunion du quartet sur la Libye

vendredi 19 mai 2017 à 21:27
Source de l'article : Www.aps.dz

BRUXELLES-L’Union européenne (UE) réunira, mardi à  Bruxelles, les émissaires des Nations unies, de l’Union africaine (UA) et  le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes sur la Libye pour « faire  progresser le processus politique » en vue de parvenir à une solution à la  crise qui secoue le pays depuis 2011, ont annoncé les services  diplomatiques de l’Union.

La vice-présidente de la Commission européenne et haute représentante de  l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica  Mogherini « organisera une réunion de l’Union européenne, des Nations unies,  de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes (Quartet sur la Libye)  à Bruxelles, le mardi 23 mai 2017 », ont-ils indiqué dans un communiqué.

Selon les services de Mogherini, la réunion du quartet vise à « soutenir la  médiation de l’ONU et l’effort régional », ainsi qu’à « renforcer la  coordination » entre tous les acteurs pour « faire progresser le processus  politique en Libye ».

Cette deuxième réunion du quartet sur la Libye  » fait suite à la réunion  organisée par la Ligue des Etats arabes au Caire le 18 mars » dernier,  ont-ils ajouté. A l’issue de cette réunion, le quartet a apporté son soutien au  gouvernement libyen d’union nationale qui tente d’asseoir son autorité sur  tout le territoire libyen.

L’Algérie a abrité le 8 mai dernier une réunion des pays voisins de la  Libye. A l’issue de cette 11ème réunion ministérielle, les cinq pays  voisins ont souligné qu’ »une issue salutaire et durable à la crise qui  secoue ce pays (…) ne peut être trouvée qu’à travers la solution  politique que les Libyens ont souverainement choisie en signant l’accord du  17 décembre 2015″.

Les ministres des pays voisins de la Libye ont souligné également la  nécessité de « préserver l’unité, l’intégrité territoriale, la souveraineté  et la cohésion sociale de la Libye », et exprimé leur « rejet de toute  interférence étrangère dans les affaires de la Libye et de toute option  militaire ».

Dans le même sillage, les ministres  ont réaffirmé que la lutte contre le  terrorisme dans ce pays « doit être menée à la demande du Conseil  présidentiel du Gouvernement d’entente nationale et en coordination avec ce  dernier dans le cadre de la légalité internationale ».

Ils ont également lancé un appel pour « la levée du gel des avoirs libyens  dans les banques étrangères pour que ces fonds, propriété du peuple libyen,  soient mobilisés pour répondre aux besoins nationaux, au moment où le  Conseil présidentiel jugera opportun ».

Les participants ont convenu, par ailleurs, de tenir leur 12e réunion à  Tripoli à une date qui sera déterminée ultérieurement.

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue  des Etats Arabes, Abdelkader Messahel a effectué, début mai, une tournée  dans le sud de la Libye, après celles effectuées en avril à l’est et à  l’ouest de ce pays, dans le cadre des efforts visant à rapprocher les vues  entre les Libyens afin de parvenir à une solution politique à la crise qui  déchire la Libye.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 8,774 seconds.