Le prix Nobel de physique 2016 décerné à David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz pour leurs travaux sur la matière exotique

mardi 4 octobre 2016 à 16:14
Source de l'article : Huffpostmaghreb.com

Le Prix Nobel de physique 2016 a été décerné à David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz pour leurs travaux en physique quantique sur la matière exotique. Les trois Britanniques travaillant aux États-Unis sont récompensés pour leurs découvertes sur les phases de transition de la matière qui apparaissent quand la matière change d’état, passant de la glace à l’eau, par exemple.

La matière est soit gazeuse, liquide ou solide. Mais, dans des températures très élevées ou très basses, la matière se modifie lors de phases de transition, qui les font passer d’un état à l’autre. La matière est alors appelée « exotique ». Les trois chercheurs américains ont réussi à identifier cette étape cruciale pour la création de nouveaux matériaux.

« Leurs découvertes ont permis des avancées dans la compréhension théorique des mystères de la matière et créé de nouvelles perspectives pour le développement de matériaux innovants », a écrit la Fondation Nobel.

Phase transition occurs when phases of matter transition between each other, such as when ice melts and becomes water

The most common phases of matter are gas, liquid & solid. In extremely high or low temperatures matter assumes more exotic states

M. Thouless, 82 ans, né en Écosse, est professeur émérite à l’université de Washington à Seattle (nord-ouest des États-Unis). Il obtient la moitié du prix, soit quatre millions de couronnes (417.000 euros). L’autre moitié est partagée entre M. Haldane, 65 ans, né à Londres, qui enseigne à l’université de Princeton (New Jersey), et M. Kosterlitz, également né en Écosse, en 1942, de l’université Brown à Providence (Rhode Island).

Ils ont été récompensés « pour les découvertes théoriques des transitions de la phase topologique et des phases topologiques de la matière », a indiqué le jury.

« Les lauréats de cette année ont ouvert la voie à un monde inconnu où la matière peut passer par des états étranges. Ils ont employé des méthodes mathématiques avancées pour étudier des phases ou états inhabituels de la matière, tels que les superconducteurs, les superfluides et ou les films magnétiques fins », a-t-il ajouté.

Les applications sont attendues dans la science des matériaux et dans l’électronique.

Ces derniers jours et comme chaque année, plusieurs journalistes s’étaient essayés aux pronostics pour ce prix Nobel de physique 2016. Etait revenue régulièrement dans les discussions la détection des ondes gravitationnelles, avancée capitale de la recherche qui confirme une prédiction d’Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale. La découverte, faite dans une université habituée aux Nobel, l’américaine Caltech, ne date que de février.

Le lauréat succède à Takaaki Kajita et Arthur B. McDonald, récompensés en 2015pour leurs travaux sur les neutrinos.

Lundi, le prix Nobel de médecine a été décerné à Yoshinori Ohsumi pour ses travaux sur « l’autophagie« .

Plus d’informations à venir…

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,473 seconds.