Brigitte Bardot: « Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne »

jeudi 16 mars 2017 à 13:54
Source de l'article : Huffingtonpost.fr

MEDIAS – Brigitte Bardot, qui a sorti un livre de citations et d’aphorismes -« Répliques et piques »- il y a un mois, a donné une interview à la parole très libérée pour le numéro de Valeurs actuelles qui sort ce jeudi 16 mars.

Quelques extraits ont été publiés la veille par le site de l’hebdomadaire, s’inscrivant dans plusieurs thématiques.

« Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne, dit ainsi l’ancienne actrice de 82 ans à propos de la culture française. Je ne touche pas à la culture, à l’identité et aux coutumes des autres. Qu’on ne touche pas aux miennes. »

« Bruxelles nous casse les burnes »

Sur l’état du cinéma français? « Il n’y a plus que des barbus et des actrices aux cheveux gras, qui se font violer dans les coins et qui trouvent des excuses à leurs agresseurs », répond Brigitte Bardot.

Sa position sur l’Union européenne est elle très claire: « Il faut en sortir. Bruxelles nous casse les burnes. »

Quant à la gauche, « elle déteste tout ce qui est luxueux, élégant, tout ce qui sort un peu de l’ordinaire ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
68 queries in 4,618 seconds.