Missile nord-coréen: un avion Air France était à 150 km du point de chute

mercredi 2 août 2017 à 9:54
Source de l'article : Sputniknews.com

Un avion de la compagnie aérienne Air France a survolé le 4 juillet le lieu de la mer du Japon où, 10 minutes plus tard, un missile intercontinental nord-coréen terminait sa course.

Un avion d’Air France transportant 323 passagers est passé début juillet non loin d’un missile lancé dix minutes plus tôt par la Corée du Nord, annonce la chaîne de télévision ABC, citant des responsables américains.

Il s’agit du Boeing 777 assurant le vol 293 reliant Tokyo à Paris. Selon la chaîne, l’avion se trouvait à environ 144 kilomètres au nord du point de chute du missile.

Un représentant de la compagnie Air France a indiqué pour sa part que la zone d’essais des missiles nord-coréens «ne coïncidait pas du tout avec la trajectoire des vols effectués par Air France».

En outre, la compagnie aérienne a précisé que «Air France, en coopération avec les autorités, analyse en permanence les zones aériennes potentiellement dangereuses et adapte en conséquence les trajets de vols».

Il est à noter que juste après le lancement du missile nord-coréen, le porte-parole du Pentagone Jeff Devis avait déjà annoncé que «le projectile a survolé l’espace aérien utilisé par des avions commerciaux».

Un tir d'essai de missile balistique nord-coréen Pukguksong-2
© REUTERS/ KCNA
Le dernier tir de missile balistique par Pyongyang a été le plus long de son histoire

La Corée du Nord a annoncé mardi 4 avoir lancé avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-14, affirmant désormais avoir la capacité de frapper un objectif dans n’importe quelle partie du monde.

Suite au lancement, le ministère russe de la Défense a annoncé que la fusée nord-coréenne avait atteint une altitude de 535 kilomètres et parcouru une distance d’environ 510 kilomètres avant de tomber dans la partie centrale de la mer du Japon.

Fin juillet, la Corée du Nord a procédé vendredi à un nouveau lancement de missile balistique intercontinental Hwasong-14 à titre expérimental. Ce missile est susceptible d’atteindre le sol des États-Unis, a annoncé l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

Présent sur les lieux, le dirigeant du pays a personnellement donné l’ordre de lancement. Le missile Hwasong-14 («Mars» en coréen) a effectué un vol de 47 minutes et 12 secondes, atteint une altitude de 3.724 km et parcouru 998 km avant de finir sa course à l’est de la péninsule, selon les informations des médias nord-coréens.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
73 queries in 3,147 seconds.