Hyperloop One réussit son premier essai grandeur nature

lundi 17 juillet 2017 à 23:35
Source de l'article : Futura-sciences.com

La société Hyperloop One a partagé les images du premier essai de son système de train subsonique réalisé dans son tunnel sous vide avec une propulsion par sustentation magnétique.

En mai 2016, Hyperloop One réalisait le premier essai du système de propulsion destiné au futur train subsonique Hyperloop. À l’époque, le dispositif se présentait sous la forme d’un traîneau glissant sur deux rails ; celui-ci fut lancé à 185 km/h avant d’être freiné par un amas de sable : assez rudimentaire et bien loin du concept final d’Hyperloop (voir article ci-dessous). Mais, un an plus tard, le 12 mai 2017 exactement, l’entreprise a franchi une nouvelle étape cruciale en réussissant un premier essai de son système de propulsion et de lévitation magnétique dans un tube sous vide.

L’information n’a été rendue publique qu’il y a quelques jours en des termes grandiloquents évoquant un moment « historique » pour les transports. Comme on peut le voir dans la vidéo YouTube de cet essai, la séquence ne dure qu’un peu plus de 5 secondes. Le châssis Hyperloop s’élance sur ses rails, propulsé par un moteur linéaire composé d’un rotor placé dans le traîneau et de stators disposés à intervalles réguliers sur la piste. On distingue clairement que les roulettes du traîneau en contact avec les rails finissent par décoller sous l’effet de la sustentation magnétique. L’engin a ensuite glissé durant à peine trois secondes avant de s’immobiliser.

La société Hyperloop One affirme que son train subsonique pourra transporter des passagers dans à peine cinq ans. © Hyperloop One

Hyperloop One a dévoilé sa capsule XP-1

Hyperloop One dit avoir déjà installé 300 mètres de moteur linéaire sur les 500 mètres de sa piste d’essai achevée au printemps dernier. Le test s’est déroulé sur une distance de 30 mètres avec une vitesse maximale de 112 km/h. L’entreprise indique qu’elle compte désormais atteindre les 400 km/h sur cette piste d’essai.

Parallèlement à cette tentative réussie, Hyperloop One a également dévoilé un prototype de capsule qui servira aux tests. Baptisée XP-1, celle-ci se compose d’une structure en aluminium et fibre de carbone qui viendra se fixer sur le châssis à lévitation magnétique. Hyperloop One vise l’ouverture d’une ligne commerciale à partir de 2021 aux États-Unis.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
62 queries in 6,802 seconds.