Des doubles voies pour soulager la capitale des embouteillages

mardi 22 novembre 2016 à 22:45
Source de l'article : Horizons-dz.com

Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a assuré, hier, sur les ondes de la Chaîne I, que la capitale est un « chantier ouvert » pour la réalisation de routes à double voie afin de soulager ses artères de l’encombrement.

La wilaya, selon lui, a accordé son soutien à l’ensemble des communes pour réaménager les routes et garantir une circulation optimale et fluide. Une société mixte algéro-espagnole a été créée, note-t-il, pour réguler le trafic routier au niveau de la capitale. Elle se penche actuellement sur les moyens susceptibles d’améliorer la circulation. Le wali a appelé les Algérois à contribuer à l’élimination de l’encombrement, et ce, en prenant les transports en commun.

Il estime nécessaire aussi de réduire le nombre de camions de transport de marchandises et le transport de marchandises via les ports. Le wali a signalé, en outre, qu’un plan de prévention pour la capitale est en cours d’élaboration dans le but de définir les points noirs et de protéger la ville des accidents et catastrophes, comme l’affaissement de terrain survenu récemment sur la route de Ben Aknoun-Zéralda.

« Ce plan vient ainsi renforcer le plan stratégique (2012-2035) », précise-t-il, soulignant qu’il vise aussi à rétablir l’image de la capitale à travers la prise en charge de la baie d’Alger notamment, car l’élimination des bidonvilles et le réaménagement des anciennes constructions se sont avérés insuffisants. En vue d’éviter des accidents, causés notamment par les canalisations des eaux usées enfouies sous les routes, de gros travaux sont entamés pour la réparation des canalisations avec un taux d’avancement de 85%.

Des déviations sont effectuées vers d’autres stations d’assainissement des eaux usées, à Staouéli, Beni Messous et Réghaïa. Après l’assainissement, explique-t-il, ces eaux seront destinées à l’irrigation des espaces verts. « La loi oblige les industriels à réaliser des stations d’assainissement au niveau même de leurs usines avant de déverser leurs eaux dans les canalisations », rappelle-t-il. En matière de prévention, le wali a fait référence au « plan vert » que la capitale s’emploie à concrétiser à travers la transformation de toutes les assiettes inoccupées en espaces verts de loisirs et de divertissement.

Il a indiqué, à ce propos, que les assiettes foncières pourraient également être exploitées par les investisseurs pour la réalisation de projets en adéquation avec les exigences du citoyen comme les polycliniques et autres structures vitales. Questionné sur les recettes de la wilaya, il dira qu’elles ont augmenté en 2016. Au chapitre logement, le wali a souligné que les préparatifs sont en cours pour le lancement de la 22e opération de relogement au niveau de la capitale.

Il expliquera que cette opération éliminera définitivement les bidonvilles et prendra en charge les familles mal logées. Pour ce qui est de la restauration des anciennes bâtisses, il a fait savoir que la réparation de 350 ascenseurs est en cours et que 780 ascenseurs en panne sont recensés à Alger.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
32 queries in 0,443 seconds.