Deezer lance la version 3 de son interface

jeudi 25 juin 2009 à 13:22
Source de l'article :

arton7566-9d682.jpgDeezer, le site pionnier d’écoute légale de musique en ligne, s’apprête à lancer une version 3 de son interface.

Le site avait pris la relève en août 2007 de BlogMusik fermé quelques mois plus tôt justement pour cause de violation des droits d’auteur mis en cause par la Sacem.

Aujourd’hui, Sony, Universal, Warner et plus récemment EMI autorisnt la diffusion de leurs titres sur Deezer.

De nombreuses maisons de disques et artistes indépendants sont également diffusés sur le site de la société française, toujours nommée Blogmusik, qui, reversant 0,07€ aux ayants droit à chaque morceau écouté, a été donné en exemple lors des débats sur Hadopi.

Selon les statistiques de la maison, Deezer aurait atteint 7 millions de membres.

Seulement voilà : depuis quelques mois, un concurrent de taille a fait son apparition : Spotify.

Bien que s’agissant d’un logiciel et non pas d’un site, il s’agit aussi de streaming, et la simplicité d’utilisation et la légèreté de l’interface ont fait trembler Deezer.

Même si d’après Google, Deezer est encore loin devant en termes de volume de recherche, on voit clairement que l’actualité suscitée par le petit nouveau rempli son travaille de sape et cultive le buzz.

La version 3 du site de Deezer joue donc sur la modernité et allège l’interface auparavant tout en Flash.deezerhomev3-da917.jpg

Moins chargée en informations de l’aveu même de Jonathan Benassaya, cofondateur de la start-up, la page sera recentrée sur le lecteur musical, enrichi de quelques fonctionnalités.

Une touche de Web communautaire 2.0 a été aussi ajoutée puisqu’on pourra désormais partager en 2 clics des morceaux ou des playlists sur Facebook, Twitter, Delicious, etc.

Le tout est à tester avant le lancement officiel, qui devrait être annoncé sous peu.

Reste le modèle économique. Si Spotify a choisi, en plus de quelques panneaux de publicité, d’insérer régulièrement entre les morceaux quelques secondes de réclame, et de proposer une formule payante, Deezer reste sur le modèle de la bonne vieille bannière et du lien sponsorisé, qui, surtout en ces temps de crise, a tendance a flancher à un peu.

Ce qui est en revanche plus intéressant, c’est l’avenir de l’application iPhone déjà distribuée mais encore peu fonctionnelle : la mise en place d’un abonnement mensuel ou annuel permettant d’écouter la musique à la demande via les réseaux Internet mobile.

C’est la dématérialisation ultime de la musique. Une des réponses à la loi Création et Internet ?

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 5,540 seconds.