Une crème solaire à base d’ADN de sperme de saumon !

mercredi 2 août 2017 à 23:47
Source de l'article : Futura-sciences.com

Des chercheurs ont développé une matière à partir d’ADN de sperme de saumon qui agirait comme une seconde peau pour protéger des dommages provoqués par les ultraviolets (UV). Une innovation qui pourrait aussi servir à protéger les plaies.

  • Des chercheurs ont mis au point un film à base d’ADN de sperme de saumon.
  • Ce film transparent limiterait les dommages des UV sur la peau.
  • Cette innovation pourrait aussi servir à soigner certaines blessures.

En été, il faut se protéger des UV ! En effet, les ultraviolets sont responsables des coups de soleil, du vieillissement prématuré de la peau et ils dégradent la fonction de barrière de cette dernière. Cancérogène, la lumière UV cause des dommages à l’ADN du génome.

Des chercheurs ont voulu créer une couche « sacrificielle », appliquée sur le corps, qui pourrait supporter ces dommages à la place de la peau sous-jacente. Dans un article paru dans la revue Scientific Reports, ils décrivent le film qu’ils ont mis au point. Celui-ci est composé d’un mélange d’ADN de sperme de saumon, d’eau et d’éthanol, créant un matériau cristallin et transparent. Les chercheurs ont voulu savoir comment l’exposition à la lumière UV modifiait les propriétés de ces films d’ADN.

Les UVA et UVB sont les principaux rayons dont il faut se protéger. © Artemida-psy, Fotolia

Une exposition prolongée du film aux UV améliore la protection

De manière intéressante, l’exposition à la lumière UV augmentait la densité des films aux UV : plus le film était exposé à la lumière UV, plus il devenait efficace. Les chercheurs savaient que, dans des solutions d’ADN liquides, il peut y avoir une augmentation de la densité optique grâce à la dénaturation des molécules d’ADN, à cause de la température, du pH ou de radiations ionisantes. Mais, ici, les chercheurs ont aussi montré une augmentation similaire de la densité optique des films d’ADN grâce à l’irradiation aux UVB et UVA.

L’exposition prolongée du film aux UV améliorait donc la protection. Pour Guy German, chercheur à la Binghamton University, dans l’État de New York, qui s’exprime dans The Telegraph, cela signifie que « si vous l’utilisez comme une crème ou une crème solaire, plus vous restez sur la plage, plus il devient un écran solaire ».

L’équipe envisage aussi des applications de ce film pour protéger certaines blessures : il pourrait fournir une protection aux UV et un environnement humide favorisant une guérison plus rapide des plaies.

Interview 1/5 : les secrets de l’ADN  L’ADN est porteuse de l’information génétique. Chaque cellule possède un noyau constitué de chromosomes contenant de l’ADN. Nous avons interviewé Jean-Louis Serre, professeur de génétique, pour qu’il nous parle plus en détail de cette molécule contenue dans tout organisme vivant.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
73 queries in 10,367 seconds.