VIH-SIDA: 76 nouveaux cas enregistrés à Tamanrasset

jeudi 1 décembre 2016 à 15:32
Source de l'article : Liberte-algerie.com

En comparaison avec les chiffres de l’année dernière, le nombre de sidéens a connu une hausse de 10,52%.

Le nombre d’infection au VIH enregistré, cette année, par le Centre de dépistage de référence (CDR) de Tamanrasset, s’élève à 76 nouveaux cas. C’est ce qu’a indiqué le chef de service des maladies infectieuses de l’EPH de la wilaya, le Dr Elias Akhamouk, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida.
En comparaison avec les chiffres de l’année dernière, où l’on avait enregistré 68 cas, le nombre de sidéens a connu une hausse de 10,52%. Les personnes atteintes sont, pour la plupart, âgées de 25 à 50 ans, a précisé M. Elias, en mettant l’accent sur les moyens de prévention et de sensibilisation contre cette maladie mis en place, du fait que sont exposées 223 000 âmes qui habitent cette wilaya qui constitue, de par sa position géostratégique et le flux migratoire qu’elle enregistre, un vivier épistémologique pour toutes les régions du Sud. Notre source a précisé aussi que 28 bébés sains ont été enfantés par des femmes atteintes du VIH.
“L’objectif est de parvenir à un dépistage massif et d’inciter les gens à faire périodiquement des bilans médicaux pour une prise en charge précoce en cas de contamination. Il faut savoir que le CDR de Tamanrasset a mis en place de gros moyens pour lutter contre le sida. Les suivis et les traitements sont assurés gratuitement”, a indiqué M. Akhamouk. À ce propos, l’ONU-Sida a fait part des avancées réalisées dans la lutte contre cette pandémie et des progrès accomplis en matière de prévention. Dans une déclaration à la presse, le représentant de l’organisation en Algérie, Adel Zeddam, a affirmé que le taux de létalité du sida a été réduit de 42% depuis le niveau record enregistré en 2004 dans notre pays.

Depuis l’an 2000, le nombre de nouvelles infections par le VIH a été réduit de 35% chez les adultes et de 58% chez les enfants. L’ONU-Sida a, depuis 2010, enregistré un taux de 84% d’augmentation de l’accès au traitement antirétroviral. “Ensemble, nous avons atteint l’objectif du millénaire pour stopper l’épidémie. De ce succès est née une plus grande ambition. En septembre 2015, les pays de la planète entière ont adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030.

Mettre fin au sida est l’objectif essentiel de ce programme”, a-t-il déclaré. Parlant de ses ambitions, M. Zeddam affirme qu’à l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaîtront leur statut sérologique, 90% des personnes infectées dépistées seront traitées et 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral auront une charge virale durablement supprimée.
“La cible dite 90-90-90 est ambitieuse, mais pas inaccessible, car de nombreux pays sont en passe de réaliser au moins l’une de ses composantes”, a-t-il soutenu.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
11 queries in 0,420 seconds.