Pharmacie: Les pays subsahariens s’inspirent de l’expérience algérienne

jeudi 20 avril 2017 à 20:29
Source de l'article : Www.aps.dz

Le président de l’inter Ordre des Pharmaciens  d’Afrique (IOPA), Dr. Kpeto Koundé Innoncent a affirmé mercredi à Alger que  les pays subsahariens s’inspiraient de l’expérience algérienne dans les  domaines de la santé, de la pharmacie et des lois les régissant.

Les pays subsahariens « s’inspirent de l’expérience algérienne », a indiqué  le responsable africain, lors d’une conférence de presse, animée  conjointement avec le secrétaire général du Forum pharmaceutique  international (FPI), Dr. Christophe Ampoam et le président du Conseil  national de l’ordre des pharmaciens, Lotfi Benbahmed, en prélude à la 18eme  édition du FPI, prévue du 14 au 16 mai prochain à Alger, précisant que ce  forum était à même de donner « un nouvel élan » à la coopération entre les  pays africains dans les domaines de la santé, de la pharmacie et des lois les régissant.

La plupart des pays africains importe des produits pharmaceutiques  européens ou asiatiques, alors que l’Algérie propose des produits  pharmaceutiques « de qualité », a-t-il dit.

Il a appelé, à cet effet, au renforcement de la coopération dans ce  domaine entre les pays du nord et du sud de l’Afrique, soulignant les  efforts des gouvernements et des professionnels de ce domaine visant à  « assurer des médicaments à tous les  citoyens africains et à des prix  raisonnables ».

Le secrétaire général du FPI a évoqué « les résultats positifs » ayant  sanctionnés les travaux des différentes éditions du FPI sur le continent  africain, depuis la tenue de sa première édition en 2000 au Benin,  qualifiant ces forums « d’espace propice à l’échange d’expériences et à  l’élargissement des domaines de coopération entre les différentes régions  africaines ».

Le président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens a salué  l’organisation de telles rencontres scientifiques qui contribuent au  « développement des secteurs de la santé et de la pharmacie et à la lutte  contre les maladies prévalant en Afrique, outre la volonté d’uniformisation  des législations au sein de l’Union Africaine (UA) ».

Quant au forum qu’abritera l’Algérie à la mi mai, Dr. Benbahmed a affirmé  que cette rencontre scientifique aborderait « différents aspects relatifs à  la santé, à la formation, aux lois et à la production pharmaceutique, en  présence de près de 3000 professionnels et experts d’organisation  internationales et régionales ».

Selon les organisateurs, les travaux de ce forum aboutiront à la création  d’une Agence africaine des médicaments dont l’Algérie aspire à abriter le  siège, vu ses capacités en matière d’industrie pharmaceutique couvrant 60%  de ses besoins, tandis que plusieurs pays africains, précisent des experts,  « ne couvrent que 10% seulement de leurs besoins sur leurs marchés  nationaux ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
72 queries in 4,332 seconds.