Paiement des soins à l’étranger par des particuliers: Dérogation spéciale d’une banque publique pour le transfert de 85 000 dollars

mardi 8 novembre 2016 à 11:20
Source de l'article : Liberte-algerie.com

De plus en plus d’Algériens, souffrant de pathologies sérieuses et qui n’obtiennent pas de prise en charge de la Cnas pour des soins à l’étranger, se débrouillent comme ils peuvent pour réunir les sommes nécessaires pour une intervention ou des séances de radiothérapie dans des hôpitaux français, belges et surtout turcs. Sauf que c’est une galère pour sortir du territoire national des montants dépassant le seuil maximum permis, soit 7 000 euros.
Une banque publique a été, toutefois, autorisée dernièrement à accorder une dérogation à un citoyen pour transférer, par le circuit légal, 85 000 dollars au groupe hospitalier turc Acidadem, pour que son fils de six ans puisse subir une intervention délicate qui n’est pas pratiquée en Algérie.

“Mon fils est atteint d’une maladie orpheline dégénérative. Pendant quatre ans, nous avons enduré l’errance médicale. Le petit commençait à souffrir de complications, dont la perte de l’ouïe. Comme on nous a refusé une prise en charge de la Cnas, j’ai lancé un appel de détresse sur les réseaux sociaux et les médias privés”, témoigne le père. Il a réussi à collecter 85 000 dollars, soit le devis de l’hôpital turc.
Ne voulant pas exporter clandestinement cet argent, il a fait des démarches auprès des institutions du pays pour le transférer via une banque. Il a obtenu une autorisation exceptionnelle. Le gamin a été opéré il y a quelques semaines.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
11 queries in 0,402 seconds.