Le ministre de la Santé à Sidi Bel-Abbès: « Le centre anticancer bientôt livré », selon Boudiaf.

samedi 26 novembre 2016 à 14:07
Source de l'article : Horizons-dz.com

Le service public, l’accueil et la bonne gouvernance des hôpitaux ont été mis en exergue par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, jeudi dernier, lors d’une rencontre avec les chefs d’établissements hospitaliers de onze wilayas de l’ouest et du sud-ouest du pays.

Intervenant lors d’une rencontre organisée au siège de la wilaya de Sidi Bel-Abbès pour évaluer l’état du secteur de la santé, le ministre a insisté sur l’amélioration de la prise en charge des patients. « L’opération de réforme du système de la santé est au cœur des priorités de l’agenda du gouvernement en application des directives du président de la République », a-t-il rappelé.

« Changer les mentalités et une bonne gestion permettront d’atteindre les objectifs tracés », a-t-il ajouté. « Une grande importance est donnée à ces rencontres pour établir un bilan sur l’état d’exécution des différentes recommandations en matière d’organisation de l’offre de soins. » L’Algérie a consacré le droit à la santé en tant que droit fondamental de l’homme. Selon le ministre, « cette politique inscrite dans la Constitution affirme l’obligation de l’Etat de garantir à tous les citoyens ce droit ». Abdelmalek Boudiaf a réaffirmé la gratuité des soins, qui constitue un acquis essentiel, l’universalité et l’égalité d’accès aux soins.

Il a évoqué la feuille de route du secteur renfermant 24 points, notamment l’accueil et la prise en charge des patients. « Plusieurs chantiers prioritaires ont été ouverts pour la prise en charge de la santé de nos concitoyens et l’amélioration de la gestion et du fonctionnement des établissements », a-t-il soutenu. Le ministre a appelé les responsables et directeurs des établissements hospitaliers à accorder plus d’attention à plusieurs volets, entre autres l’externalisation des consultations spécialisées, la promotion de l’éthique et de déontologie, la mise en place des réseaux informatique…

Un ultimatum a été donné pour relever les défis à travers le pays avant février 2017. A partir de l’an prochain, a-t-il rappelé, de grands chantiers seront ouverts ou renforcés par la mise en œuvre de la future nouvelle loi sanitaire. Boudiaf a suivi une projection vidéo d’une intervention chirurgicale effectuée à Saïda par une équipe médicale du CHU Abdelkader-Hassani de Sidi Bel-Abbès.

Il a conseillé aux cadres d’aller vers des consultations au niveau des établissements hospitaliers pour désengorger les CHU. Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance des jumelages entre les hôpitaux afin d’éviter aux patients les déplacements vers d’autres wilayas. Lors de la rencontre, plusieurs conférences liées à la gestion des hôpitaux et CHU ont été animées.

Des exposés sur le fonctionnement de nombreuses infrastructures hospitalières de l’Ouest algérien ont été présentés. Le ministre s’est, par ailleurs, rendu au centre anticancer (CAC) de Sidi Bel-Abbès qui sera doté, cette semaine, de trois accélérateurs. « Le CAC sera mis en service très prochainement », a annoncé le ministre sans donner de date précise. Ses travaux de réalisation sont conformes aux normes internationales.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
28 queries in 0,435 seconds.