Le Centre national de recherche en biotechnologie dénonce des restrictions budgétaires

mardi 22 novembre 2016 à 20:00
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Le ministère de la Santé a organisé hier un workshop international sur la biotechnologie à Alger afin de débattre des mises de cette science principalement dans le domaine lié au médicament, et à la santé de façon plus large.
Le docteur Ammar Azioune, enseignant et directeur du Centre national de recherche en biotechnologie (CRBt) a parlé de «la prise de conscience de l’Algérie des enjeux de la biotechnologie». Un peu paradoxalement, il a déclaré par la suite que son institution «dispose d’un budget de fonctionnement médiocre».

Malgré le fait que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique n’ait officiellement pas subi une réduction de budget, le CRBt qui est sous sa tutelle «endure une réduction drastique de ses moyens financiers». Par ailleurs, développant les missions de ce Centre fondé en 2012, Dr.Azioune a indiqué que «la biotechnologie est à ses phases initiales de développement en Algérie et que le CRBt œuvre sur les principaux axes de progression».
Selon lui, «la mutualisation des connaissances, la coopération internationale et la rationalisation de la recherche est ce qui peut booster l’évolution de la biotechnologie en Algérie». En rajoutant que «les experts algériens à l’étranger ayant acquis un savoir-faire dans ce domaine à l’étranger devraient former les jeunes chercheurs ici afin d’arriver à constituer un cycle de développement durable dans ce sens».
En effet, la biotechnologie a le potentiel de permettre d’énormes économies de coûts en promettant un médicament low-cost, pour ce qui est du secteur de la santé, et un apport conséquent à l’économie nationale dans tous les domaines (alimentaire, industriel, pharmaceutique…). A titre de comparaison, Dr Siew Hwa, professeur adjoint à l’Université nationale de Singapour et fondatrice et PDG des laboratoires Acumen Research, participante au workshop a précisé que la biotechnologie ou le biomédical représente plus de 10% du PIB de Singapour.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 0,411 seconds.