Lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière à travers le territoire national

lundi 17 octobre 2016 à 8:57
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER- La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée dimanche, au niveau de l’ensemble des établissements hospitaliers et des officines des différentes wilayas du pays, a-t-on appris auprès du ministère de la santé, de la population et de la reforme hospitalière.

A cet égard, le directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère, Smail Mesbah a indiqué que « l’institut Pasteur d’Alger a importé cette année, 2,5 millions de doses, sur recommandation de la commission des experts », précisant que l’opération de vaccination se poursuivra jusqu’à la fin de l’hiver.

« Ces quantités seront mises à la disposition des catégories qui en ont besoin, pour éviter d’éventuelles complications de santé », a-t-il souligné.

« Elles sont disponibles et gratuites au niveau des établissement de santé », a-t-il précisé, ajoutant que le prix du vaccin est fixé à 600 DA au niveau des officines et qu’il est remboursé par la Caisse nationale des assurances nationales (CNAS).

« Les personnes concernées par cette campagne sont les malades chroniques dont les diabétiques, les asthmatiques, outre les personnes âgées de plus de 65 ans et les femmes enceintes », a-t-il indiqué.

Le ministère de la santé a adressé dernièrement une instruction à tous les directeurs de la santé des différentes wilayas et ceux des établissements hospitaliers les exhortant à relancer les mesures relatives à la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière à partir du 16 octobre, pour faire réussir cette campagne, a rappelé le responsable.

Dans le cadre de cette campagne, il a indiqué l’affectation de centres fixes à travers les différentes wilayas, outre d’autres centres itinérants qui sillonneront les régions internes et isolées.

Le même responsable a souligné, par ailleurs, que le ministère a procédé, dans le but de contrôler et de suivre la situation épidémiologique du virus de la grippe, à la mise en place de mesures préventives et des procédures se basant sur un réseau de contrôle des maladies transmissible que suivent l’Institut national de la santé publique et le laboratoire de référence sur la grippe relevant de l’institut Pasteur pour diagnostiquer le type de virus prévalent en Algérie.

Il a ajouté que les symptômes de la grippe représentent 10% des motifs de consultations médicales en Algérie, indiquant que la catégorie la plus exposée aux risques de complications est celle dont l’âge varie entre 0-4 ans. La catégorie des femmes enceintes représente une population à risque à hauteur de 3%, alors que ce taux atteint 50% chez les diabétiques et les asthmatiques.

=  Changement du fournisseur de vaccin Pentavalent après le décès de nourrissons =

Dans l’attente des résultats de l’enquête judiciaire suite aux décès de nourrissons après avoir reçu des injections du vaccin « Pentavalent », M. Mesbah a indiqué qu’une « mesure préventive » a été prise qui a consisté à retirer les lots utilisés de ce vaccin. « Les lots retirés seront remplacés dans un délai de deux mois à partir de cette date » a-t-il déclaré.

Toutefois « 200 000 injections de ce vaccin, et du même lot, ont été utilisées, sans enregistrer aucun cas de décès » a-t-il affirmé.

Devant les réticences des parents et des professionnels du secteur de la santé, il a été décidé de procéder au changement du fournisseur (du vaccins Pentavalent) pour éviter des cas similaires à l’avenir, même s’il n’existe jusque là aucune preuve matérielle, établissant une relation de cause à effet.

Le vaccin est agréé par la commission technique mondial de la sécurité vaccinale de l’OMS.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
17 queries in 0,413 seconds.