Création de l’association algérienne du médicament.

samedi 12 novembre 2016 à 17:58
Source de l'article : Huffpostmaghreb.com

L’association des distributeurs pharmaceutiques Algériens (Adph), en collaboration avec le syndicat national Algérie des pharmaciens d’officine (SNAPO) et l’union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP), ont annoncé aujourd’hui, 12 octobre, la création de la fédération Algérienne du médicament, qui se veut un espace de concertation et de proposition pour l’amélioration des services liés au métier du médicament.

Intervenant au cours de cette conférence, Abdelouahed Kerrar, président de l’union nationale des opérateurs de la pharmacie, a indiqué que les trois entités s’unissent dans le but d’intervenir ensemble dans la chaîne de fabrication et d’approvisionnement du médicament, afin de garantir un approvisionnement régulier du marché national et une disponibilité des médicaments.

Des objectifs qui interviennent selon Abdelouahed Kerrar, dans l’amélioration de la prise en charge du patient.

Pour sa part, Messaoud Belambri, président du syndicat national des opérateurs de la santé, estime que le secteur du médicament a réalisé des progrès considérables, ces progrès, souligne-t-il, devrait être inscrit dans la continuité, seulement avec la crise financière, le secteur peut connaître des difficultés. Il ajoute que la fédération vient donc prêter main-forte aux différents acteurs du secteur, et mettre en place un climat favorable au développement de leurs activités.

le président de l’union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP), Abdelouahed Kerrar, ne tarit pas d’éloges quant aux avancés réalisés ces dernières années par le secteur du médicament.

« Notre secteur d’activité a fait ces dernières années des progrès immenses notamment en matière de distribution du médicament assurée sur tout le territoire national et en temps voulu. Nous somme également le seul secteur où il n’y a pas d’importation pure et le secteur le plus régulé après l’aéronautique », précise-t-il.

Par ailleurs, l’ancienne athlète Hassiba Boulmerka, présidente de l’association des distributeurs pharmaceutiques Algériens, a mis l’accent sur les problèmes qui entravent la distribution du médicament en Algérie. « Notre métier de grossiste répartiteur de médicament connaît des problèmes logistiques importants. Nous n’avons pas d’autoroutes qui mènent aux endroits enclavés du pays ».

Elle ajoute que la fédération mobilise les efforts nécessaires pour améliorer cette situation.

Concernant la production locale, Abdelouhed Kerrar, indique que celle-ci est passé d’une croissance de 12% en 2004 à 50% en 2016 en volume. Néanmoins il est à noter que la facture d’importation des produits pharmaceutiques a augmenté de plus de 34% au premier semestre de l’année 2016 par rapport à la même période de l’année 2015.

Enfin, les responsables de cette nouvelle fédération, appellent toutes les parties prenantes du secteur du médicament, à rejoindre la fédération afin de réaliser les objectifs communs.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,456 seconds.