Constantine – Des assurances pour l’éradication du sida

jeudi 1 décembre 2016 à 9:43
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

S’exprimant, hier, à l’occasion d’une journée de sensibilisation sur le Sida organisée par l’université des sciences islamique Emir Abdelkader de Constantine, le docteur Mohamed Chérif Lemdaoui, spécialiste en épidémiologie, a indiqué que le nombre des malades infectés par le Sida en Algérie, rapporté aux taux enregistrés dans le monde, est très faible. Et il prévoit l’éradication totale du virus du Sida à l’horizon 2030.

«L’Algérie mène un combat incessant et de façon organisée contre les maladies sexuellement transmissibles, et plus particulièrement le Sida, et ce suivant les recommandations et la nouvelle stratégie de l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui va jusqu’à l’horizon 2022, a expliqué ce médecin devant la presse. Cela nous permettra probablement, poursuivra-t-il, de diminuer le nombre de nouveaux cas de Sida, de stopper les décès d’origine sidéenne, de diminuer aussi la propagation du virus chez les femmes enceintes, et de l’éradiquer complètement chez les enfants atteints. Et je peux dire que d’ici 203O, le Sida sera totalement éradiqué en Algérie». Il a tenu à rassurer les algériens en affirmant que, dans notre pays, le virus se développe d’une façon très lente et sa prévalence actuelle est de 0,1 %.

Un autre médecin, spécialiste des maladies contagieuses, Mme Amina Aouadi, qui exerce au niveau du centre de dépistage du Sida de Sidi-Mabrouk, a déclaré, elle, que sur les 2300 diagnostiqués depuis l’entrée en exercice du centre en 2011, 2 cas seulement de Sida ont été découverts. Il s’agit d’un sujet de 38 ans et d’un autre âgé de 76 ans.
«Ils n’étaient pas venus pour faire un diagnostic volontaire, mais plutôt pour des bilans préopératoires, c’est-à-dire qu’ils s’apprêtaient à subir des opérations chirurgicales. Ces deux malades ont été orientés vers les centres de référence, a indiqué le Dr. Aouadi. Et s’étendre sur l’activité de ce centre qui, selon elle, est très méconnu de la population. «C’est un centre d’analyse et de dépistage où se fait de façon volontaire, confidentielle et gratuite le diagnostic du Sida. Il a été créé en 2011 et il accueille régulièrement les femmes enceintes, les futurs couples qui désirent établir un bilan médical prénuptial.

Il fait aussi les bilans pour les malades qui vont subir des opérations chirurgicales. «Malheureusement, a déploré cette praticienne, nous constatons que beaucoup de gens ignorent que ce centre existe à Constantine, dans le secteur de Mentouri, devant la polyclinique du même nom. Ce centre n’est pas spécialisé uniquement dans le sida, mais aussi dans les autres maladies sexuellement transmissibles, les hépatites B et C et la syphilis. Et il faut noter, par exemple, que tous les étudiants, algériens ou étrangers, qui s’apprêtent à prendre possession de leurs chambres dans les résidences universitaires, viennent faire les analyses dans notre centre».
Ceci dit, et pour terminer, signalons que la journée mondiale de lutte contre le Sida sera célébrée aujourd’hui dans notre pays.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
11 queries in 0,428 seconds.