Sonatrach et Eni renforcent leur coopération dans les secteurs du gaz et des énergies renouvelables.

samedi 26 novembre 2016 à 16:42
Source de l'article : Huffpostmaghreb.com

Sonatrach et Eni ont signé un accord pour renforcer leur coopération dans plusieurs domaines énergétiques, dont les énergies renouvelables, ont annoncé vendredi 25 novembre des médias italiens. Selon un communiqué relayé par l’agence koweïtienne de presse, la compagnie nationale continuera à alimenter la société italienne de 10 milliards de mètres cube de gaz naturel par an.

Cet accord, signé par Amine Mazouzi, PDG de Sonatrach et Claudio Descalzi, administrateur délégué d’Eni en Algérie, fait suite à la réunion entre les deux responsables le 22 septembre dernier à Boumerdès. Les deux parties entendent non seulement renforcer leur coopération dans les secteurs du pétrole et du gaz mais l’élargir également aux énergies renouvelables.

La compagnie nationale n’a pas donné plus de détails sur ses projets communs avec les Italiens. Rappelons néanmoins qu’elle avait annoncé le lancement avant fin 2016 de la réalisation d’une centrale photovoltaïque d’une capacité de 10 MW dans la wilaya de Ouargla.

Cette centrale photovoltaïque, qui sera réalisée par les deux compagnies sur une superficie de 20 hectare, servira à tirer profit du potentiel solaire de la région afin d’alimenter les installations du champ de Bir Rebaa. L’infrastructure « générera 20 Gwh/an d’énergie électrique et libérera du gaz naturel pour une meilleure valorisation », avait expliqué la même source.

Dans un communiqué de presse, Sonatrach a également indiqué qu’elle poursuivra par ailleurs ses exportations de 10 milliards de mètres cube de gaz naturel vers l’Italie, alimentant ainsi 16% de la demande du pays à travers la pipeline Transmed. Les achats italiens de gaz naturels auprès de la société algérienne ont atteint 9.7 milliards de m3 en 2016, note-t-on.

La société Eni est présente en Algérie depuis 1981 et prend part à 32 permis d’exploitation minière. Entre 2010 et 2015, le groupe italien a investi dans le développement des hydrocarbures environ 11,5 milliards de dollars, soit 26% du total des investissements réalisés par l’ensemble des sociétés internationales opérant dans le pays.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,427 seconds.