Les principales Bourses européennes ont ouvert aujourd’hui en baisse

jeudi 13 octobre 2016 à 15:26
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Les chiffres du commerce chinois pour le mois de septembre publiés jeudi ne sont pas bons, ce qui suggère que la timide reprise que semblait avoir amorcé la deuxième économie du monde s’essouffle déjà. Autre élément pesant sur la tendance, les cours du pétrole sont repartis à la baisse.

Les principales Bourses européennes ont ouvert jeudi assez nettement en baisse, les craintes concernant l’économie chinoise s’invitant à nouveau sur les marchés alors que s’ouvre une nouvelle saison de  résultats trimestriels.

À Paris, l’indice CAC 40 cède 1,1% (47,10 points) à 4.405,14 vers

07h10 GMT. À Francfort, le Dax perd lui un peu plus de 1% et à Londres, le FTSE recule de 0,8%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 abandonnent chacun autour de 1%, tout comme l’indice large Stoxx 600.

Les chiffres du commerce chinois pour le mois de septembre publiés jeudi ne sont pas bons, ce qui suggère que la timide reprise que semblait avoir amorcé la deuxième économie du monde s’essouffle déjà.

Ces données, décevantes pour les exportations comme pour les importations, alimentent les doutes concernant le yuan, qui a touché jeudi un creux de six ans face au dollar.

L’indicateur chinois a pesé sur les valeurs asiatiques et notamment sur la Bourse de Tokyo, qui a reculé de 0,39%, pénalisée en outre par le rebond du yen face au dollar.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) cède plus de 1%.

Autre élément pesant sur la tendance, les cours du pétrole sont repartis à la baisse. La production de l’Opep a atteint en septembre un pic de huit ans, ce qui va à l’encontre de l’intention affichée par le cartel de réduire l’excès d’offre sur le marché.

Du côté des valeurs en Europe, les ressources de base souffrent dans le sillage de l’indicateur chinois. Leur indice sectoriel perd 2,6% avec des replis de l’ordre de 4% pour les géants miniers Rio Tinto et BHP Billiton.

Le cours du cuivre sur le London Metal Exchange est en baisse de 0,9%.

A la Bourse de Londres, Unilever ULVR.L cède plus de 2% dans les premiers échanges après avoir annoncé un ralentissement de la croissance de ses ventes au troisième trimestre.

A Paris, Casino perd 0,7%. Le distributeur a vu sa croissance organique ralentir au troisième trimestre, le redressement de ses performances au Brésil n’ayant pas permis de compenser le ralentissement du groupe en France.

Les politiques monétaires restent un sujet sensible. Dans ce contexte, des sources internes à la Banque centrale européenne ont dit à Reuters que l’institution de Francfort pourrait débattre la semaine prochaine de modifications techniques à apporter à son programme de rachat d’actifs.

De l’autre côté de l’Atlantique, le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale publié mercredi n’a apporté aucune clarification sur le calendrier de relèvement des taux aux Etats-Unis.

Les investisseurs évaluent toujours à près de 70% la probabilité d’un resserrement monétaire en décembre, indique le baromètre FedWatch de CME Group.

La Bourse de New York a terminé mercredi en ordre dispersé et avec des variations assez faibles, le calme ayant prévalu faute d’élément nouveau dans les « minutes » de la Fed.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,521 seconds.