Le Brent clôture à 52,64 dollars à Londres

jeudi 3 août 2017 à 18:49
Source de l'article : Radioalgerie.dz

Les cours du pétrole progressaient jeudi en fin d’échanges européens à l’approche de la réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires la semaine prochaine et boostés également par la baisse des réserves américaines.

En fin d’après-midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 52,64 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat de septembre gagnait 6 cents à 49,65 dollars.

« Le pétrole remonte alors que l’Opep et ses partenaires se réuniront pendant deux jours à Abu Dhabi en début de semaine prochaine. Les plus grands producteurs devraient pousser tous les membres à respecter les objectifs de limitation de la production », a noté un analyste.

L’Opep et d’autres producteurs, dont la Russie, cherchent à rétablir l’équilibre du marché mondial en limitant leur production, mais plusieurs participants à l’accord commencent à dépasser leurs objectifs.

D’autres parts, les prix du pétrole remontaient depuis mercredi matin, poussés par la baisse des réserves américaines, sans dépasser leur niveau de début de semaine.

« La croissance de la demande est robuste aux Etats-Unis, comme l’a montré le rapport hebdomadaire du Département américain de l’Energie (DoE), mais elle augmente également dans le reste du monde », ont estimé des analystes.

« Nous restons cependant prudents quant aux perspectives de septembre et d’octobre, car la saison sera moins favorable à la demande », ont-ils tempéré.

La demande d’essence grimpe en été, avec une forte demande pour les transports et la climatisation.

Source: APS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
70 queries in 5,291 seconds.