Un nouveau Fonds d’investissement au secours des PME

mercredi 5 octobre 2016 à 19:04
Source de l'article : Leconews.com

Face à l’amenuisement des sources d’appui à la petite et moyenne entreprise, (PME/PMI), conséquemment à la chute drastique des revenus de l’Etat, de nouvelles formes d’accompagnement au profit des jeunes créateurs d’entreprises et d’emplois commencent à prendre forme sur le marché national.

Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, une société algéro-européenne vient d’être mise en place sous forme d’un Fonds d’investissement baptisé Financière Algérienne des participations, SPA/FINALEP. La mission principale de ladite société par actions consiste à prendre des parts dans le capital des nouvelles PME/PMI créées par les jeunes porteurs de projets et s’impliquer dans la gestion de l’entreprise et son développement.
Tel qu’exposé hier lundi lors d’une journée d’information en présence de plusieurs dizaines de jeunes investisseurs, le dispositif SPA/FINALEP se décline comme un Fonds d’investissement doté d’un capital d’un milliard de dinars et son rôle au sein des PME auxquelles il prendra part dans le capital est d’apporter son expertise, tant technique que managériale, pour mener à bien sa stratégie de développement.
Toutefois, la rencontre a été une occasion pour les responsables locaux en lien direct avec le développement local de revenir sur les potentialités que recèle la région mais aussi les contraintes qui y plombent toujours l’activité économique. C’est le cas du wali de Tizi-Ouzou qui abordera pour la énième fois l’épineuse question du foncier industriel en annonçant cette fois-ci « le lancement d’une opération d’assainissement au sein des zones d’activités dans le but de récupérer toutes les assiettes attribuées à des investisseurs qui n’ont pas encore lancé leurs projets et de les réattribuer à de nouveaux porteurs de projets qui ont de bonnes intentions d’investir ». Le wali n’exclut pas à cet égard le recours à la justice pour destituer les bénéficiaires d’assiettes foncières défaillants qui ont eu des titres de propriété.
Le directeur de l’Industrie et des mines de Tizi-Ouzou, Abderrahim Belbaki annonce pour sa part la création de deux autres zones dans les localités de Fréha et Timizart, au nord-est de la wilaya, d’une capacité de 57 et 36 hectares respectivement. De son côté, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Djurdjura (CCID), Ameziane Medjkouh a fait état de pas moins de 26 000 entreprises, toutes secteurs confondus qui sont opérationnelles à travers toute la wilaya de Tizi-Ouzou.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,507 seconds.