Un materiau de construction toujours sous haute tension : Le sac de ciment gris passe à 850 dinars à Mostaganem

mercredi 5 octobre 2016 à 22:02
Source de l'article : Reflexiondz.net

Malgré la forte production avoisinant les 18 millions de tonnes /an et la guerre contre les spéculateurs, les prix du ciment gris s’affolent de nouveau et connaissent une hausse vertigineuse, en dépassant largement le prix de 800 dinars le sac de 50 kg, livré à sa sortie d’usine à 280 dinars !

En effet, le sac du ciment de 50 kg se vend déjà auprès de revendeurs de matériaux de construction et des quincailliers activant au sein des communes de la wilaya, de 800 à 850 dinars, alors que les 12 cimenteries publiques livrent le sac de ciment de 50 kg au prix de 280 dinars auquel il faut ajouter 40 dinars de marge pour le grossiste et 60 autres dinars pour le détaillant, soit un prix global de 380 dinars. Malheureusement, ce sac se retrouve en vente à plus de son double et reste excessivement cher. La production de ciment gris a enregistré une forte augmentation, qui ne semble point avoir d’impact sur son prix, qui demeure largement tributaire de la spéculation qui bat son plein sur le marché local. Selon un vendeur en gros, M.D.B.A à Hassi Mamèche, les prix du ciment sont manipulés par des barons, spécialisés dans la filière de trafic du ciment qui continue de faire parler d’elle. Cette dernière dispose de réseaux de distribution qui contrôle le marché du ciment et le régulent à leur guise, beaucoup de revendeurs sont soumis à leur diktat et demeurent approvisionnés au compte-gouttes par ces circuits parallèles qui imposent le prix qu’ils désirent. Ainsi, un revendeur ne peut revendre à perte, le produit acquis auprès de ces réseaux. Un autre revendeur, M.K, H, exerçant à Mesra, affirme à son tour, qu’il dispose d’un camion personnel pour s’alimenter en ciment auprès des unités de production (Ogaz et Zahana), mais, il n’a jamais pu être livré, il déclare qu’une certaine opacité règne sur la distribution au sein de ces usines. La priorité semble toujours être réservé à certains grands prometteurs immobiliers, qui sont à l’origine du parasitage du marché du ciment, selon d’autres revendeurs si choqués.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
14 queries in 0,487 seconds.