Tourisme en Algérie/ Objectif: 75.000 nouveaux lits

dimanche 13 novembre 2016 à 10:19
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Plus de 500 projets touristiques sont en cours de réalisation en Algérie, selon le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat Abdelouahab Nouri.

C’est avec un coût de 250 milliards de dinars que 75.000 nouveaux lits seront réalisés. Un projet ambitieux sur lequel compte le ministère du Tourisme pour relancer un secteur qui, comme on le sait, est en pleine crise dans notre pays. Une morosité engendrée par de nombreux facteurs qui entravent l’épanouissement de l’industrie touristique, laquelle, pourtant, constitue un rôle majeur dans le développement économique. Le tourisme en Algérie après avoir été en plein essor durant les années 1970, a commencé à dépérir dans les années noires en 1990. Depuis, ce secteur peine à se relever.

Le manque d’infrastructures d’accueil entrave son développement, même si les investissements dans les infrastructures hôtelières ont augmenté durant cette année, la capacité d’accueil reste néanmoins insuffisante, ne répondant pas à la demande. Pour y remédier, un budget de 70 milliards DA a été destiné à la rénovation des hôtels publics à travers le territoire national dans le but d’améliorer les prestations et renforcer les structures d’accueil. Les différents dysfonctionnements liés au transport en tous genres sont également des facteurs fortement pénalisants, notamment le transport aérien, qui par le manque de communication, la mauvaise gestion, le cumul des retards ainsi que le mauvais accueil, dissuade rapidement des touristes potentiels.

Beaucoup d’Algériens vivant à l’étranger préfèrent d’ailleurs aller vers d’autres cieux. Pour renverser la tendance, le ministère du Tourisme a décidé de redonner un coup d’éclat dans le paysage touristique algérien, pour ce faire, il en appelle aux acteurs du secteur à «consentir davantage d’efforts pour relancer le tourisme et combler les lacunes, notamment en matière de prestations», estimant que le taux de contribution de l’Algérie dans le secteur du tourisme est faible, seulement1,5% au PIB, en mettant l’accent sur l’importance de s’assurer que les structures et les hôtels soient conformes aux normes internationales en vigueur et d’appuyer la formation pour améliorer la gestion et les prestations et de diversifier les offres pour répondre aux besoins des clients.

Tout en rappelant les facilités accordées par le gouvernement dont ont bénéficié les investisseurs privés pour la réalisation de leurs projets touristiques, notamment en ce qui concerne le foncier et l’obtention des crédits, le premier responsable du secteur a insisté sur le rôle majeur que joue l’investissement dans le domaine du tourisme.
Par ailleurs, une enveloppe de 747 milliards de DA a été dégagée pour la réalisation de 1560 projets touristiques pour assurer 200.000 lits en plus des 100 000 lits disponibles actuellement.

M.Nouri a souligné l’importance de respecter les orientations du Plan national d’aménagement touristique à l’horizon 2030 qui prévoit l’appui de l’investissement, l’amélioration de qualité des prestations, la valorisation de la destination touristique algérienne. La volonté affichée du gouvernement de dynamiser le secteur du tourisme, est aussi liée à celle d’atténuer la dépendance de l’économie aux hydrocarbures, ce qui pourra aider à rééquilibrer l’économie du pays.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,420 seconds.