Tarifs exorbitants du complexe la Gazelle d’Or : quelle clientèle vise Mehri ?

mercredi 30 novembre 2016 à 10:21
Source de l'article : Dia-algerie.com

La pépite implantée au milieu du désert Algérien d’El-Oued est une œuvre d’art. Mêlant architecture islamique avec un cachet typique de la région d’El-Oued, le complexe luxueux la Gazelle d’Orressemble beaucoup plus à un palace de Las Vegas qu’à un simple établissement touristique Algérien. Le seul hic c’est que les tarifs que propose le complexe sont extrêmement exorbitants, ce qui laisse perplexe quant à la clientèle que vise le propriétaire.

Ce qui saute aux yeux au vu des tarifs c’est que le complexe vise essentiellement une clientèle étrangère qui paie une fortune pour découvrir le Sahara Algérien et dans une moindre mesure les clients Algériens à condition d’être « fortuné ».

En effet,  Le complexe construit par le milliardaire Algérien Djilali Mehri a été  inauguré en grande pompe en mai dernier.

Ce méga complexe,  est doté d’une capacité d’accueil globale de 494 lits. Réparti en un hôtel de 87 chambres, 72 bungalows, 51 « khaïmas » (tentes traditionnelles) équipées, 14 logements et un pavillon de 384 chambres pour le personnel.

Fruit d’un investissement estimée à 10 milliards de da, le village touristique comporte également un terrain de golf de 100 hectares, réalisé selon les normes internationales, un sauna, des piscines, cinq restaurants, une grande salle de conférence et un musée, ainsi qu’une palmeraie de 150 hectares comptant plus de 20.000 palmiers et oliviers.

Toutefois, la ressemblance architecturale ainsi que les commodités avec un palace de Las Vegas, n’est pas juste une allusion innocente. Car les prix que le complexe affiche pour ses clients, sont pour le moins exorbitants, voire mirobolant.

A cet effet, un coup d’œil sur les tarifs pour une seule nuit s’impose pour mesurer ce constat. Pour les « tentes », la formule demi-pension (tente single) est à 35.000 da, alors que la double est à 47.000. La formule pension complète est proposée à 38.000 da (single) et 54.000 da (double).

Les « chambres de luxe » en demi -pension à 39.000 da et 50.000da. En pension complète c’est 48.000 da et 58.000 da. Les « villas » quant à elles ,  sont proposées à 126.000 da en single demi-pension et 150.000 double. En pension complète ces villas sont à 150.000 da pour la formule single et à 160.000da en double.

Concernant les « villas royales », les prix atteignent des sommets. En demi-pension, et en formule single, le prix est à 260.000 da, la villa double est à 280.000 da. En pension complète, le prix est à 280.000 da (single) et 300.000 da (double).

Pour ce qui est des villas « prestige » , la formule demi pension single est … tenez vous bien…à 350.000 da, et la double à 400.000 da. En formule pension complète elles sont respectivement à 380.000 da et 450.000.

dia-tarif-de-gazelle-dor

Ainsi ces tarifs s’apparentent beaucoup plus à celui d’un complexe touristique qui vise une certaine catégorie de touristes. Car les touristes normaux ayant de moyennes bourses ne pourront en aucun cas faire le « trip » dans ce complexe. D’ailleurs, l’on se demande si le propriétaire n’aurait pas fixé ces tarifs dans l’optique d’attirer exclusivement les riches étrangers et nationaux à la quête de la découverte du Sahara Algérien tant inexploré.

Il faut dire que le milliardaire avait lancé une stratégie de publicité très efficace avant l’ouverture du complexe. Il aurait mis le paquet en utilisant la nouvelle technique phare, celle de la photographie par drones. Il a ainsi investi le réseau social Facebook avec des images et des vidéos montrant son joyau paradisiaque.

Avant l’entrée en service, on louait l’initiative de Djilali Mehri, qu’on disait vouloir faire connaitre le Sahara Algérien, faire sa promotion auprès des étrangers en édifiant le plus luxueux et chic complexe touristique du Sud du Pays. Toutefois, lorsque l’on a vu les tarifs, on est tombé de haut.  L’espoir de se rendre un jour là-bas à pris l’eau. Car le moins que l’on puisse dire c’est que ce village touristique n’est pas destiné aux Algériens communs. D’ailleurs, l’on se demande à quoi joue Mehri en fixant ces tarifs-là ?

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,422 seconds.