Snvi de rouiba de nouveaux managers à la tête de l’entreprise

jeudi 1 décembre 2016 à 12:16
Source de l'article : Lexpressiondz.com

En l’espace d’un mois, les travailleurs du groupe Snvi de Rouiba ont pu voir réalisées leurs revendications et se déclarent satisfaits.

Selon des sources syndicales, la Snvi de Rouiba attend de nouveaux managers pour le mois de décembre. Hier, le syndicat a annoncé que les travailleurs du groupe Snvi de Rouiba ont obtenu la satisfaction de leurs revendications suite à une réunion tenue le matin avec le secrétaire général de l’Ugta, Abdelmadjdid Sidi Saïd. Ce dernier a assuré que toutes les revendications des travailleurs seront satisfaites.

Lors de la réunion, le SG de l’Ugta a assuré qu’il a obtenu des garanties auprès des pouvoirs publics pour nommer de nouveaux dirigeants à la tête de l’entreprise pour permettre sa pérennité et la relance des plans d’investissement. Ces préoccupations des travailleurs étaient contenues dans la plate-forme de revendications du début du mois de novembre qui appelait au départ du staff dirigeant et à la sauvegarde des activités de l’entreprise. La veille, à savoir mardi, les cadres syndicaux ont organisé un sit-in devant le siège de la direction générale pour appuyer la demande de départ du staff dirigeant tout en demandant aux pouvoirs publics ce désigner de nouveaux managers en mesure de relancer l’activité. Ce n’est pas la première action du syndicat des travailleurs qui avait déjà organisé le 23 octobre dernier, un sit-in pour porter leurs revendications auprès de la direction générale. La déclaration du 2 novembre dernier contenant les revendications des travailleurs a indiqué que ces dernières sont restées «sans aucune suite», ce qui a conduit à la rupture du dialogue avec la direction générale. Dès octobre dernier, les travailleurs de la Snvi ont entamé une grève pour protester contre le retard dans le versement de leurs salaires. Le syndicat avait alors revendiqué le paiement des salaires. Hier, le syndicat a annoncé que les travailleurs du groupe ne sont plus confrontés au problème du paiement de leurs salaires, contrairement aux mois précédents. Les troubles ne sont pas nouveaux à Rouiba. En 2015, 12 travailleurs de la Snvi étaient interpellés lors des manifestations. Les travailleurs de la Snvi avaient également fermé la route reliant Rouiba à Alger et des affrontements ont alors opposé les manifestants aux forces antiémeute de la Gendarmerie nationale, faisant plusieurs blessés.

Les travailleurs avaient décidé de poursuivre leur action de protestation à l’intérieur de l’entreprise et d’autres syndicats ont exprimé leur sympathie et leur solidarité à tous les travailleurs. Ils ont interpellé les pouvoirs publics pour répondre favorablement aux revendications des travailleurs de la Snvi. Les travailleurs s’inquiètent de l’avenir de leur outil de production et demandent le soutien de l’État, notamment lorsqu’il s’agit des entreprises qui sont le fleuron de l’industrie nationale. Lors des assemblées générales, les travailleurs avaient manifesté leur ras-le-bol concernant le non-accompagnement des pouvoirs publics. «Les gestionnaires doivent partir», estiment les travailleurs et leurs revendications concernant le plan de réhabilitation de la Snvi. Les travailleurs s’inquiètent aussi de la perspective d’une privatisation de leur entreprise suite au vote de la loi de finances 2016 qui ouvre la voie aux privatisations d’entreprises publiques.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
11 queries in 0,436 seconds.