Renault Algérie Production souffle sa deuxième bougie : 55 000 véhicules fabriqués

dimanche 27 novembre 2016 à 20:10
Source de l'article : Reporters.dz

Après deux années d’activité, la production de véhicules Renault ne cesse de monter en puissance au sein de l’usine d’Oued T’lilat (Oran), inaugurée officiellement le 10 novembre 2014.

Fixé à 2 500 unités dès l’entrée en production de l’usine, en 2014, le volume de véhicules fabriqué se monte à 55 000 unités. « Soit un peu plus du double de la capacité de l’usine depuis son démarrage », souligne Renault Algérie. Ce n’est pas la seule performance réalisée, puisque même le nombre d’employés a nettement progressé en passant à 800 collaborateurs recrutés et formés aux métiers de l’industrie automobile.

Le triple des effectifs par rapport au démarrage, il y a deux ans, avec toutefois, 3 000 emplois indirects créés. Par ailleurs, l’usine Renault Production Algérie enregistre un taux d’intégration de 30% et un travail en collaboration avec cinq fournisseurs locaux « incluant des pièces majeures telles que les sièges et les câblages », indique un communiqué de l’entreprise. D’autre part, après la Renault Symbol « Made in Bladi », succès commercial reconnu depuis son lancement en novembre 2014, et qui se positionne, avec plus de 70% des ventes de son segment, comme le leader incontesté du marché algérien en 2016, un second modèle est actuellement fabriqué sur la chaîne de montage, illustrant la capacité des équipes à gérer une diversité de production croissante avec deux ans d’avance.

« Cette performance industrielle est le fruit de la mobilisation des hommes et femmes de Renault Algérie Production », indique le communiqué. Sandero Stepway Extrême, qui connaît une demande considérable de la part des clients, est disponible depuis la fin du mois d’août 2016. Il s’est déjà hissé en 3e position des véhicules les plus vendus en Algérie. Il représente plus de la moitié des ventes du segment des citadines.

Quels objectifs pour l’année 2017 ?
Difficile d’avoir une réponse à cette question stratégique, surtout que le quota de l’année prochaine des véhicules d’importation n’a pas encore été fixé par le gouvernement. Renault Algérie, qui est aussi importateur de véhicules de la même marque, reste à l’écoute du ministère du Commerce pour déployer sa stratégie de développement sur laquelle les responsables ne veulent pas s’exprimer pour le moment.

Ce qui est certain, Renault Algérie production a une grande marge de manœuvre pour doubler sa production. Selon les observateurs, le marché algérien exprime une demande, dans l’absolu, de quelque 350 000 unités par an. Le quota des importations de véhicules neufs est de 83 000 unités en 2016.
Une marge de manœuvre conséquente pour Renault Algérie Production qui lancera très probablement d’autres chaînes de production afin de décongestionner le flux des demandes. En attendant d’autres étapes à franchir, Renault Algérie se réjouit déjà des résultats enregistrés après deux années seulement de mise en marche de sa chaîne d’Oran.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 1,238 seconds.