Production locale de médicaments durant les neuf premiers mois de l’année en cours: Une progression de 60% par rapport à 2015

dimanche 6 novembre 2016 à 13:43
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

La production locale de médicaments a connu une progression de 60% au 30 septembre dernier par rapport à la même période en 2015. Le docteur Hamou Hafed, directeur de la pharmacie au ministère de la Santé, a indiqué que la production locale de médicaments a été multipliée par trois durant les cinq dernières années.

Salima Akkouche – Alger (Le Soir)
-Selon les prévisions du ministère de la Santé, la facture d’importation de médicaments atteindra 1,5 milliard d’euros d’ici le 31 décembre prochain. La facture des produits pharmaceutiques sera de 1,8 milliard d’euros. Selon le directeur de la pharmacie au ministère de la Santé, la facture d’importation des médicaments est restée stable depuis les trois dernières années.

Le Dr Hamou Hafed qui s’exprimait sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3 a indiqué que la facture d’importation, en comparant la période du 30 septembre 2016 au 30 septembre 2015, a connu une augmentation de 10% dans le médicament et une baisse de 4% dans les produits pharmaceutiques. Au total, la facture d’importation globale représente trois milliards de dollars dont la part de médicaments tourne autour de 90 à 94% et dont la part de la production locale représente 45%.

La production locale, dit-il, qui a connu une augmentation de 60% au 30 septembre dernier comparé à la même période de l’année dernière, a été multipliée par trois durant les cinq dernières années et par cinq durant les dix dernières années. Le soutien de l’Etat pour la promotion de la production locale et le développement de la recherche dans les produits pharmaceutiques à travers des mesures incitatives commence à donner ses fruits sur le terrain, estime le directeur de la pharmacie du ministère de la Santé. Selon lui, la production locale de médicaments, assurée actuellement par les 80 unités de production existantes sur un nombre total de 147 unités de fabrication de produits pharmaceutiques, connaîtra davantage de dynamique.

Le ministère de la Santé, a indiqué l’intervenant, a donné de nouvelles autorisations pour 246 nouveaux projets d’investissement dans l’industrie pharmaceutique qui sont en cours de réalisation et qui sont équivalents à un montant allant entre 8 et 80 millions de dollars. «Nous avons ciblé des types et des formes de médicaments dont nous avons besoin comme les antibiotiques, ou des médicaments contre le cancer, et nous attendons beaucoup de la réalisation de ces projets pour répondre aux besoins du pays par rapport aux médicaments qui sont importés aujourd’hui», a souligné l’invité de la radio.
Ce dernier a rappelé que la part de la dépense nationale de la santé est de moins de 400 dollars et de 80 dollars en médicaments par habitant et par an.

Par ailleurs et dans le cadre du transfert technologique, le docteur Hafed a annoncé le lancement de la production locale des bandelettes de contrôle de glycémie d’ici le premier semestre 2017. «Il y a deux projets pour passer à la fabrication des bandelettes dans un cadre de partenariat avec un partenaire étranger comme ce fut le cas pour le médicament», a-t-il indiqué.

Un marché occupé par 10 fournisseurs et 13 importateurs. Il a aussi souligné qu’une commission d’inspection regroupant des cadres des ministères de la Santé et du Commerce procédera à l’inspection de l’ensemble des opérateurs de la filière pharmaceutique.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 0,459 seconds.