Pétrole Les producteurs réunis à Abou Dhabi promettent de respecter leurs quotas d’extraction

jeudi 10 août 2017 à 11:46
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Les prix du pétrole sont restés stables à l’issue de la réunion des producteurs qui ont promis, dans un communiqué sanctionnant les travaux de la réunion, de respecter les quotas fixés fin 2016 afin de stimuler la remontée des prix.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la réunion de Abou Dhabi regroupant des producteurs membres et non-membres de l’Opep, le cartel pétrolier a promis de respecter les objectifs de limitation de l’offre fixés fin 2016 afin de stimuler les prix de l’or noir. Plusieurs pays pétroliers, membres ou non de l’Opep, ont achevé mardi une réunion technique à Abou Dhabi au cours de laquelle ils ont promis de respecter des réductions de leur production pour stimuler une remontée des prix, selon un communiqué du cartel pétrolier.

«La session tenue à Abou Dhabi avant la présidence des Emirats arabes unis de l’Opep en 2018 a signalé l’engagement fort et ferme des pays (participants) à appliquer les ajustements de production des pays membres de l’Opep et des pays non-membres», peut-on lire dans le communiqué. Le communiqué cite les Emirats arabes unis, l’Irak, le Kazakhstan et la Malaisie qui ont exprimé, durant la réunion d’Abou Dhabi, leur volonté de coopérer dans les mois qui viennent avec les instances de surveillance pour atteindre l’objectif d’un «respect total» de l’accord.

Ce n’est, en tout cas, pas ce qui explique l’ouverture hier en légère hausse des marchés de Londres et de New York, puisque le communiqué des producteurs n’annonce pas quelque chose de fondamentalement nouveau. Mais, c’est surtout la baisse des stocks américains. En effet, les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse trois fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les réserves d’essence ont progressé de façon inattendue, selon des chiffres publiés hier par le Département américain de l’Energie (DoE).

«Lors de la semaine achevée le 4 août, les réserves commerciales de brut ont reculé de 6,5 millions de barils, pour revenir à 475,4 millions, alors que les analystes tablaient sur une baisse de 2,2 millions de barils», précise-t-on dans une dépêche de l’agence Bloomberg.

Et, c’est la sixième semaine consécutive que ces stocks baissent. «A ce niveau, les réserves commerciales de brut sont en baisse de 3,6% par rapport à la même époque de 2016 mais restent dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne pour cette période», ajoute-t-on. Et, au moment où la demande dans ce pays affiche une hausse : «Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 21,2 mbj de produits pétroliers, soit 2,3% de plus qu’à la même époque en 2016.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
76 queries in 2,745 seconds.