Oran : Revoilà la pénurie de la banane !

mercredi 20 septembre 2017 à 16:20
Source de l'article : Reporters.dz

L’importation de la banane connaît une nouvelle agitation ces dernières semaines. Les Oranais ont certainement remarqué que la banane est presque introuvable sur les étals, et si elle est disponible, le prix affiché dépasse les 1000 DA.

Un air de déjà-vu pour les ménages qui ont vécu la même situation après la nomination d’Abdelmadjid Tebboune au poste de ministre du Commerce par intérim, au début de cette année. L’ex-Premier ministre a, alors, entamé une guerre contre ce qu’il a qualifié de « mafia de l’importation », tous domaines confondus. Les importateurs de la banane étaient bien évidemment les plus touchés, eux, qui importaient près de 90 millions de dollars par trimestre. Après une période de disette, la banane est revenue sur les étals avec un prix ne dépassant pas les 350 DA, et ce, après la désignation des nouveaux importateurs qui ont répondu aux nouvelles clauses du cahier des charges de Tebboune.

Mais, selon nos sources, cela ne va pas durer longtemps. A Oran, ce fruit est introuvable, ce qui explique que l’importation est sérieusement perturbée. En effet, nos sources ont affirmé que les Douanes viennent de vendre aux enchères cinq conteneurs de bananes fraîchement importées. Signe d’une nouvelle crise qui se dessine, avant une éventuelle redistribution des cartes dans le domaine des importations des fruits. Sur les étals, ce fruit était indisponible chez la majorité des marchands de fruits et légumes de la ville.

La forte baisse de l’offre a induit une augmentation vertigineuse de son prix qui a atteint ces derniers jours les 1 000 DA le kilo, avant l’épuisement du quota importé légalement dans le cadre du système de licences d’importation. «La banane est quasi indisponible sur les marchés de gros. Celles proposées actuellement sont celles de la contrebande,» affirme un vendeur au marché du Plateau. On se dirige vers un remake de la pénurie vécue au début de l’année, durant la période de la préparation des nouveaux cahiers des charges des importateurs de ce fruit. De nouveaux acteurs feraient leur entrée dans le marché, c’est ce que nous révèleront les prochains jours.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 4,908 seconds.