Oléiculture : les Espagnols arrivent à Msila en convertissant une dette algérienne en investissement

lundi 24 octobre 2016 à 8:54
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Une partie de la dette algérienne détenue par l’Espagne va être convertie en investissements agricoles dans la filière oléicole, rapporte l’agence APS. Une convention a été signée dimanche par Belkacemi Bencheikh, PDG de la Société publique de développement et de mise en valeur agricole Agral et Francisco Javier Pozo, représentant de la société espagnole d’engineering de projets LIC.

 Une partie d’une dette de 7 millions d’euros sera ainsi convertie en investissements espagnols pour intensifier la production oléicole. Une exploitation d’une superficie de 150 hectares va être crée à M’Sif, dans la wilaya de Msila.

 Les Espagnols qui sont parmi les premiers mondiaux dans la production oléicole apporteront une assistance technique à la mise en œuvre de l’exploitation. La culture intensive devrait permettre, selon le Pdg d’Agra de planter jusqu’à 1.500 plants d’oliviers/hectare au lieu de 400 plants/hectare actuellement.

 « La campagne oléicole 2015/2016, en termes de production d’huile a été de loin l’une des meilleures depuis plusieurs années en enregistrant une production record de plus 900 000 hl d’huile » indique un rapport du ministère de l’agriculture.

Le ministère de l’agriculture a fixé l’objectif d’une production de 8,1 millions quintaux d’olives en 2019 contre une production qui tourne autour de 6,9 millions de quintaux. « Cet objectif pourrait être atteint surtout avec l’entrée en production de nouvelles plantations, notamment celles des régions steppiques et du Sud » notait le rapport.

 Quant à l’objectif d’exporter 5 millions de litres d’huile d’olive pour une valeur de 14 millions de dollars, le rapport soulignait qu’il n’était pas réalisable « au vu des quantités insignifiantes exportées actuellement et qui ne peut être réalisé, à moyen terme, qu’avec l’organisation des acteurs et la facilitation des procédures d’exportation ».

Les Espagnols peuvent être d’un grand apport, leur secteur oléicole est l’un des plus développés au monde. « Près de 86 litres d’huile d’Olive sont produits chaque seconde dans le monde, soit 2,7 million de tonnes. 3 pays l’U.E. réalisent 80% de la production mondiale. L’Espagne, L’Italie et la Grèce produisent 97 % de la production totale de l’U.E. et 75% de la production mondiale d’huile d’olive », selon le planestoscope.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,467 seconds.