Moins de 9 millions d’utilisateurs de cartes bancaires.

samedi 15 octobre 2016 à 20:41
Source de l'article : Leconews.com

Alors que le débat sur l’utilisation de l’internet dans les transactions commerciales s’exacerbe depuis l’annonce du lancement prochain de l’e-payement par certains membres du gouvernement, dont la ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication, Mme Imène Houda Feraoun, un état des lieux sur le développement des moyens de paiement électronique vient d’être établi.

Selon un document élaboré dans ce sens par l’ARPT, (autorité de régulation des postes et télécommunications), la généralisation de l’utilisation de la carte de paiement (interbancaire ou postale) observe une évolution relativement lente. Moins de 9 millions d’Algériens, en effet, sont détenteurs de carte de paiement électronique, dont un peu plus de 7 millions d’utilisateurs de la carte postale (CCP) et 1,4 million seulement de la CIB (carte interbancaire).

En termes de recourir à internet pour des motifs commerciaux, soit pour y faire des achats ou pour le règlement de factures diverses, il y a moins d’un Algérien sur 10 qui utilise ce genre moderne de transactions, ceci au moment où le taux d’utilisation des terminaux de paiements installés ne dépasse pas les 7% sur l’ensemble du territoire national. Ceci renseigne sur le désintérêt des utilisateurs quant aux nouveaux modes de paiement électronique.

Dans l’ensemble, le volume du commerce électronique en Algérie est estimé à quelque 11 000 transactions par année, tous types de paiements confondus excepté les retraits sur comptes bancaires ou CCP.

Toutefois, ce peu d’enthousiasme que suscite le commerce électronique en Algérie peut s’expliquer par le faible taux de pénétration de l’internet dans la société. Car, selon de récentes données de la Banque mondiale sur les nouvelles technologies de l’information, en Algérie il y a moins d’un habitant sur deux qui a accès à internet, soit un taux d’utilisation global de 46%.

En revanche, la tendance est en voie de redressement depuis l’implication des opérateurs de la téléphonie mobile dans le développement de la toile. Dès lors, 90% des utilisateurs internet en Algérie ont contracté des abonnements à la formule 3G et depuis quelques temps c’est la 4G qui connaît un engouement notable.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,467 seconds.