L’industrie automobile, une priorité pour le gouvernement Ouyahia

dimanche 20 août 2017 à 12:26
Source de l'article : Algerie-eco.com

Youcef Yousfi, qui a pris ses fonctions à la tête du ministère de l’Industrie et des mines, en remplacement à Mahdjoub Bedda a affirmé hier à que « l’industrie automobile sera l’un des dossiers importants inscrits à l’ordre du jour de son agenda et qu’il compte examiner avec les cadres de son secteur en vue de la développer ».Cette déclaration a été faite à l’agence officielle en marge de la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur.

En soulignant que « l’industrie nationale sera mise à contribution pour développer le secteur de l’industrie automobile en Algérie et réaliser l’intégration entre les deux secteurs ». Ainsi le montage de véhicules contrairement à son prédécesseur qui ne considérait pas ce secteur comme « une priorité » redevient primordial puisque pour le nouveau ministre « le secteur constitue l’une des assises essentielles pour la construction d’une économie diversifiée qui aide à sortir de la dépendance aux hydrocarbures ».

Nous sommes ainsi face à une vision totalement différente de celle qui a prévalu ces trois derniers mois. On ne sait pas ce que va devenir le cahier des charges « relooké » et qui devait réorganiser le secteur, dont une commission a été mise en place pour sa révision, s’il va être maintenu ou jeté aux oubliettes. Rappelons que l’ancien ministre qui a été débarqué avec Tebboune du gouvernement, en a fait son cheval de bataille. D’ailleurs, il a été au centre de ses principales préoccupations en affirmant que le montage automobile en Algérie n’était autre qu’« une importation déguisée » et que cela allait être revu de fond en comble.

Youcef Yousfi a également évoqué les dossiers de « l’exploitation du phosphate » et la réalisation du projet de « Ghar Djebilet » qui date de plusieurs années, ainsi que l’industrie des engrais et la production de l’acier. Des chantiers qui trainent en longueur et que les précédents gouvernements n’ont pu réaliser.

Le ministre compte dans le même sillage, se concentrer « sur les richesses produites par les petites et moyennes entreprises », soutenant que « ces richesses représentent la force de l’économie nationale » en estimant que ce secteur « générera de nouvelles ressources et créera des emplois » et en insistant sur le fait que « la réalisation de ces objectifs ne peut s’accomplir que par la conjugaison des efforts de tous les cadres et responsables du secteur ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 6,261 seconds.