L’érosion du pouvoir d’achat se poursuit

lundi 28 novembre 2016 à 20:20
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Le rythme d’inflation en glissement annuel s’est établi à 5,8% à fin octobre 2016.

La flambée des prix, l’inflation soutenue et l’érosion continue du pouvoir d’achat de la majorité des Algériens se poursuivent. Cette nouvelle hausse des prix de certains produits anticipe les augmentations des impôts et taxes introduites dans la loi de finances 2017 adoptée la semaine dernière par l’ APN.
Selon l’Office national des statistiques (ONS), la variation annuelle des prix à la consommation en octobre 2016 par rapport à octobre 2015, a enregistré une hausse de 5,2%. Tous les groupes de produits, à l’exception de la catégorie «éducation, culture et loisirs», sont concernés par cette inflation des prix. «Dans une comparaison des prix annuelle, il est constaté une hausse générale des prix de 5,2% en octobre 2016 par rapport au même mois de 2015 sauf pour la catégorie éducation, culture et loisirs (-6,1%)», selon la même source.
La catégorie habillement-chaussures (+14,45%), suivie des transports et communication (+12,9%), des produits divers (+10,43%), de l’hygiène-santé corporelle (+6,8%), du logement-charges (+5,8%), des meubles et articles d’ameublement (+5,4%) et de l’alimentation et boissons non alcoolisées (+0,8%), enregistrent la plus forte hausse en variation annuelle. Les prix des produits agroalimentaires évoluent de 3,9% en octobre 2016 par rapport à un an plus tôt, tandis que les produits agricoles frais ont connu une légère baisse annuelle de 2,25%.
Les sept autres ensembles de biens ont par ailleurs enregistré des hausses mensuelles des prix allant de 0,02% pour l’éducation, culture et loisirs à 1,18% pour les biens divers. Quant aux prix des biens manufacturés, ils ont affiché une hausse de 0,5% entre septembre et octobre 2016, tandis que ceux des services sont restés inchangés.
Les baisses ont concerné la pomme de terre (-26,2%), les légumes frais (-19,7%) et les viandes et abats de mouton (-1,2%). Par contre, les oeufs (+39%), les fruits frais (+25%), les viandes et poissons en conserve (+10,13%), les poissons frais (+8,7%) et les boissons non alcoolisées (+8,5%) ont vu leur prix augmenter entre les deux périodes de comparaison notamment. A titre de rappel, la loi de finances de 2016 a tablé sur une inflation de 4% contre 4,8% en 2015.Or, le rythme d’inflation en glissement annuel s’est établi à 5,8% à fin octobre 2016, a-t-on appris auprès de l’ONS.
Le rythme d’inflation en glissement annuel à fin octobre 2016 représente l’évolution de l’indice des prix à la consommation sur la période allant de novembre 2015 à octobre 2016 par rapport à celle allant de novembre 2014 à octobre 2015. S’agissant de l’évolution mensuelle, qui est l’indice brut des prix à la consommation en octobre 2016 par rapport à septembre 2016, elle a été de -0,7% alors qu’elle avait connu une hausse de 0,4% en août et en septembre 2016.
Ceci résulte d’un recul des prix des biens alimentaires (-1,8%) dont notamment les prix des produits agricoles frais (-3,9%) au moment où les produits alimentaires industriels (agroalimentaires) ont enregistré une hausse mensuelle de 0,21% qui s’explique notamment par le relèvement des prix du café et de certains produits céréaliers.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,510 seconds.