Le rush estival des Algériens vers la Tunisie a bien eu lieu

dimanche 9 octobre 2016 à 14:54
Source de l'article : Huffpostmaghreb.com

Le rush des Algériens vers la Tunisie durant la période estivale est désormais chiffré : 1,4 million de personnes sont passés par les frontières terrestres de l’est de l’Algérie durant la période allant du 21 au 20 septembre 2016.

136.000 Tunisiens sont entrés en Algérie durant le mois de ramadhan (du 6 juin au 5 juillet) contre 1.425.678 d’Algériens partis en Tunisie durant toute la saison estivale (du 21 juin au 20 septembre 2016) a indiqué samedi le chef du service régional de la Police des frontières (SRPAF) de Souk-Ahras, le commissaire principal de police Baligh Aaoui.

Le nombre des voyageurs qui ont transité par les huit postes frontières vers la Tunisie est en hausse de 25% par rapport à 2015. 398 481 véhicules immatriculés en Algérie et 125 851 véhicules immatriculés à l’étranger ont transité par les postes frontières durant la période estivale.

Les huit postes frontières répartis sur lEs 489 km de frontières avec la Tunisie sont Lahdada, Ouled Moumène (Souk-Ahras), Betita, Bouchebka, Ras Laâyoune, Lamridj et l’aéroport Larbi Tebessi (Tébessa), Laâyoune et Oum Teboul (El Tarf).

Selon le commissaire Balight Aaoui, la célérité du traitement des transactions de passage ont été raccourcis à 4 minutes grâce, a-t-il indiqué aux « moyens modernes de technologie mobilisés par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans l’amélioration des conditions d’accueil des voyageurs.

« Les centres de contrôles des frontières terrestres dans l’Est du pays ont été dotés, au titre de la saison estivale 2016, de moyens humains et de structures de repos et d’accueil convenables qui ont permis aux passagers de transiter en jouissant du confort, a souligné le même responsable.

La taxe touristique contestée

Le rush des Algériens vers la Tunisie s’est accompagné d’une contestation de la taxe touristique de sortie de 30 DT imposée par les autorités tunisiennes. Au début les autorités algériennes ont fait valoir qu’il s’agissait d’une décision tunisienne souveraine qui ne « ciblait » pas les Algériens en particulier, Abdelkader Hadjar, ambassadeur à Tunis allant jusqu’à demander à ceux qui ne veulent pas payer de ne pas venir en Tunisie.

LIRE AUSSI : Le gouvernement tunisien décide d’annuler la taxe touristique pour les Algériens

Mais la position officielle algérienne a évolué sous la pression des contestataires fortement relayés dans les médias. Ramtane Lamamra, ministre des affaires étrangères, a évoqué la mise en œuvre de principe de réciprocité et donc à instaurer une taxe touristique pour les Tunisiens.

Celle-ci devient sans objet puisque le gouvernement tunisien a annoncé le 7 octobre qu’il allait supprimer « définitivement » la taxe touristique de sortie pour les Algériens dans la loi tunisienne de finances 2017.

L’annonce a été faite par Lamia Zribi, ministre des finances, à la veille de la visite en Algérie ce dimanche du chef du du gouvernement tunisien, Youssef Chahed…

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
14 queries in 0,431 seconds.