La Sonelgaz coupe le courant aux abonnés institutionnels « mauvais payeurs »

jeudi 13 octobre 2016 à 15:29
Source de l'article : Maghrebemergent.com

La SDE de Boumerdès  a procédé, mardi, à une coupure d’électricité aux sièges de quatre communes (Thenia, Boumerdès, Sidi Daoud et Boudouaou) pour n’avoir pas honoré leurs factures de consommation, pour l’élargir ce mercredi, au reste des communes  de la wilaya.

La Sonelgaz emploie de gros moyens pour contraindre  les abonnés institutionnels « mauvais payeurs » à honorer les factures impayées. La Société de distribution d’électricité (SDE), société du groupe Sonelgaz, n’hésite pas couper le courant pour les communes. Les autres institutionnels suivront.

L’exemple a été donné par la SDE de Boumerdès qui a procédé, mardi, à une coupure d’électricité aux sièges de quatre communes (Thenia, Boumerdès, Sidi Daoud et Boudouaou) pour n’avoir pas honoré leurs factures de consommation, pour l’élargir ce  mercredi, au reste des communes (24) de la wilaya.

Selon le responsable de la SDE Biter Abdelkader,  cité par l’APS, les dettes que détient la SDE Boumerdès auprès des communes avoisinent 360 millions DA. Les APC de Boudouaou, Ouled Moussa et Zemmmouri ont également été privées d’électricité avant mai dernier, pour le même motif. Mais un accord a été conclu avec ces communes stipulant qu’elles devaient régler leurs factures, en contrepartie du rétablissement du courant électrique.

Le responsable a affirmé que le courant « ne sera pas rétabli, au niveau de ces communes, tant qu’elles n’auront pas honoré leurs dettes ». La coupure de courant ne concerne pas uniquement les communes, elle sera élargie à « toutes les administrations, organismes et entreprises n’ayant pas honoré leurs factures vis-à-vis de la SDE de Boumerdès ».

1,9 milliards de DA de factures impayées

Le même responsable justifie la décision par la « situation préjudiciable au développement de l’entreprise », causée par les créances que la SDE détient auprès de ses abonnés qui culminent à 1,9 milliards de DA. La plus grande créance, de l’ordre de 660 millions DA, est détenue par les abonnés ordinaires (ménages), soit un taux de 40% de l’ensemble des créances.

Viennent ensuite les communes avec 360 millions de da, les différents services de sécurité avec 150 millions DA, les directions de wilaya avec 35 millions DA, et les services de santé, de l’ADE et de la Poste avec près de 100 millions DA, a-t-il détaillé.

Outre les factures impayées, l’entreprise doit, également, faire face à de nombreux cas de vol d’électricité, fraudes et autres atteintes quotidiennes, à son réseau de distribution, l’ayant acculé à l’introduction de plus de 13.600 affaires en justice, à juillet dernier.

Sur ce total d’affaires, plus de 4.100 ont été jugées, à ce jour, permettant à l’entreprise de récupérer pas moins de 65 millions de dinars.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,415 seconds.